La grossesse nerveuse chez les chiennes
  • Home  / 
  • Blog
  •  /  La grossesse nerveuse chez les chiennes

La grossesse nerveuse chez les chiennes

grossesse nerveuse chienne

La fausse grossesse ou la grossesse nerveuse est un terme utilisé pour décrire une affection commune chez une femelle non enceinte qui a des symptômes de grossesse, d'allaitement ou d'allaitement sans produire de chiots. La femelle affectée montre ces symptômes environ un mois ou deux après que ses chaleurs soient terminées.

On pense que le déséquilibre hormonal joue un rôle central pour les chiennes affectées. Selon la gravité du problème, les symptômes peuvent durer plus d'un mois.

La liste des Symptômes de la grossesse nerveuse

Ils sont nombreux, et facilement décelables chez la chienne, car très similaires à ceux d'une grossesse "réelle". Ils apparaissent en général quelques semaines après la période de chaleurs (6 à 10 semaines) et pourront s'étaler sur une quinzaine de jours ;

  • Changements comportementaux
  • Les chiennes non enceintes peuvent avoir des symptômes d'activité maternelle, de nidification et d'auto-alimentation
  • Tremblements
  • Distension abdominale
  • Elargissement des glandes mammaires
  • Vomissement
  • Dépression
  • Perte d'appétit (anorexie)
  • Fluide aqueux brunâtre ou sécrétion d'eau des glandes mammaires

Face à ces symptômes, la seule façon d'être 100% certain(e) qu'il s'agisse d'une fausse grossesse est de faire faire une échographie à votre chienne chez un vétérinaire. Celui-ci pourra confirmé qu'il n'y a pas de portée à venir, et vous guider de façon précise dans l'accompagnement de votre animal.

Les Causes

La cause exacte de cette affection est inconnue. Cependant, les déséquilibres hormonaux, en particulier la progestérone et la prolactine, sont considérés comme jouant un rôle important dans son développement.

Certains chiens ont montré ces symptômes anormaux dans les trois à quatre jours après une ovariohystérectomie (exérèse chirurgicale des ovaires et de l'utérus).

Le Diagnostique

Vous aurez besoin de donner un historique détaillé de la santé de votre chien, et l'apparence et la nature des symptômes.

Votre vétérinaire effectuera un examen physique approfondi pour évaluer toutes les parties du corps et pour évaluer la santé globale de votre chien.

Les analyses sanguines de routine comprendront un bilan sanguin complet, un profil biochimique et un test d'urine, qui révèlent habituellement des résultats normaux, à moins qu'une maladie sous-jacente soit présente.

Le Traitement

À moins que les symptômes persistent, le traitement est habituellement inutile. Sinon, votre vétérinaire peut recommander une supplémentation hormonale ou ovariohystérectomie (élimination des ovaires et de l'utérus) pour prévenir d'autres épisodes.

Comment le vivre et gérer

Pour réduire les sécrétions des glandes mammaires, votre vétérinaire vous conseillera l'utilisation de compresses froides ou chaudes pour minimiser la stimulation qui favorise la lactation.

Un collier élisabéthain (cône) peut également aider à prévenir l'auto-allaitement ou des léchage s qui peuvent stimuler la lactation. Chez certaines chiennes, la réduction de l'apport alimentaire quotidien peut aider à réduire la production de lait.

Chienne grossesse nerveuse

Crédit image : http://www.truffaut.com/animaux/chiens/chiots/Pages/conseil-faire-faire-portee-a-sa-chienne-tout-prevoir-avant.aspx

Dans tous les cas, il est recommandé de ne PAS encourager la chienne dans son comportement "maternel". Si votre chienne commence par exemple à se créer un petit "nid", ne la laissez pas faire. Enlevez les objets réunis, empêchez cette "nidation".

Passez également du temps avec elle, plus que d'habitude, avec pour but de détourner son attention de cette "grossesse" non existante. Jeux, promenades, activités, l'objectif est tout comme avec un être humain en difficulté psychologique, d'occuper son esprit pour l'empêcher de "penser" à sa grossesse.

Enfin, restez bien entendu à l'écoute attentive de son comportement, de sa santé. Toute alerte supplémentaire (hors symptômes décrits plus haut), et s'étalant sur une durée supérieure à 2 semaines doit être signalée à votre vétérinaire pour s'assurer que votre chienne aille bien.​

Si votre chienne est sujette à ces grossesses nerveuses (entendez par là que ce phénomène se renouvelle plusieurs fois), ​la meilleure solution reste la stérilisation, qui empêchera l'animal de pouvoir féconder, et par conséquent d'être touchée de "fausses fécondations".

Si vous souhaitez obtenir une portée de chiots, une dernière alternative peut-être de laisser votre chienne être fécondée. En assouvissant son envie de bébés, la chienne sera bien moins "à risque" pour de prochaines grossesses nerveuses !​