• Home  / 
  • Blog
  •  /  Comment apprendre à ma chienne à ne pas retirer sa couche ?

Comment apprendre à ma chienne à ne pas retirer sa couche ?

apprendre chienne a pas enlever couche
Comment apprendre à ma chienne à ne pas retirer sa couche ?
4.8 (96%) 5 votes

Votre chienne est en chaleur et vous avez décidé de lui faire porter une couche (aussi appelée culotte hygiénique) ? C’est très utile pendant les chaleurs. C’est même un excellent outil quand on veut veiller à l’hygiène de sa maison et être plus zen avec son ménage. Ne pas passer son temps à poursuivre sa chienne pour passer la serpillière est certes très reposant.

Mais… car il y a un mais…. voilà, votre chienne ne l’accepte pas ! Elle ne marche plus quand elle la porte, elle veut la retirer, la déchire, n’en fait qu’une bouchée et ne se laisse plus approcher quand elle voit la couche dans vos mains !

Comment faire en sorte qu’elle accepte mieux cette culotte hygiénique ? Voici quelques conseils/étapes pour vous aider dans la démarche.

5 étapes pour lui apprendre à aimer sa couche

Les indispensables, avant de commencer : ne jamais punir la chienne, ni physiquement, ni verbalement. Si elle ne comprend pas, ou qu’elle continue de vouloir retirer sa couche, c’est parce que vous aurez brûlé une étape. De plus, il faudra bien choisir sa couche pour faciliter l’apprentissage.

En effet, elle doit être agréable (il existe plusieurs matières, un élastique large permettra de bien suivre les mouvements de la chienne), réglable (très important, pour qu’elle s’adapte à la morphologie de votre chienne), et pratique pour vous (sangle d’accroche, clips, attache en scratch).

Prenez votre temps et anticipez. Ce n’est pas le premier jour de ses chaleurs qu’il faut lui apprendre, mais en amont.

Il vous faut :

  • la couche de la chienne,
  • des friandises bien appétentes (saucisse fumée, gruyère, viande crue) faciles à donner et à avaler par la chienne,
  • votre chienne,
  • de la bonne humeur (rendez l’exercice fun pour vous et pour elle),
  • et… votre patience.

C’est parti !

Etape 1 : Créer une association positive à la vue de la culotte/couche

Choisissez un moment calme. Invitez votre chienne à vous rejoindre et présentez lui la couche. Donnez-lui tout de suite une récompense (friandise) tant que la culotte est visible. Puis retirez la couche et la nourriture simultanément (vous pouvez cacher la couche derrière votre dos).

Répétez, jusqu’à ce que votre chienne anticipe positivement de voir la couche. Il ne faut pas être avare d’encouragements et de récompenses. Plus la chienne associera la couche à des choses vraiment agréables, moins elle l’appréhendera.

Une autre chose. L’exercice n’a pas besoin de durer une heure. Mais des cessions régulières d’environ 5/10 minutes seront un bon début.

Etape 2 : Faire de la culotte une cible

Le principe étant que la chienne aille toucher la couche d’elle-même. Elle peut toucher avec son museau ou avec sa patte. Il faut juste qu’elle apprenne à être à l’aise au toucher, mais qu’en plus elle en prenne l’initiative.

Vous pouvez utiliser le clicker training, pour les habitués de cette méthode. Avec le clicker, saisissez bien le bon timing et récompensez chaque initiative qui va dans le sens que vous souhaitez ! Si vous ne connaissez pas ce mode d’apprentissage, ce n’est pas grave, voici comment faire autrement.

Présentez la couche à votre chienne. Dès qu’elle s’approche avec son museau (généralement pour renifler) RÉCOMPENSEZ tout de suite avec un “ouiiii” bien enjoué ! Vous pourrez au fur et à mesure ajouter un signal vocal (ex : “touche !”), afin de bien identifier son action. Répétez l’exercice aussi souvent que nécessaire, afin qu’elle comprenne cette demande.

Pendant cette étape, la couche peut être dans vos mains, comme au sol. Pour ma part, je garde en main pour lui présenter, et c’est aussi plus précis pour le timing “action = récompense alimentaire”. Encore une fois, la chienne peut faire le “touche” avec son museau ou avec la patte. Il faut qu’elle se sente à l’aise dans la demande. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous avez été trop vite, ou bien que vous n’avez pas été assez “clair” dans l’exercice.

Etape 3 : Amenez la chienne à passer d’elle-même une patte dedans

Peu importe la patte, votre chienne doit pouvoir passer celle-ci dans un trou de la couche. D’où l’importance de lui apprendre à toucher d’elle-même. Si elle se sent le moins contraint possible, la situation ne la rendra pas anxieuse.

Toujours bien récompenser à chaque étape. Même si l’action n’est pas complète ou n’est pas parfaite, il faut toujours encourager et récompenser. C’est une condition importante pour l‘apprentissage.

Ensuite, toucher avec la couche, la croupe de la chienne (sans chercher à lui mettre). Récompensez. Faites le jusqu’à ce que la chienne anticipe positivement ce toucher. Une fois cette étape réussie, vous pouvez laisser délicatement la couche sur la croupe de la chienne (toujours sans lui mettre). Gratifiez votre chienne, avec des encouragements, de la nourriture.

Répétez, récompensez. Répétez, jusqu’à ce que la chienne soit concentrée sur vous, et non plus sur sa croupe.

Etape 4 : Faire marcher la chienne

Faites lui faire quelques pas, avec la couche posée sur sa croupe. Continuez de récompenser. Vous pouvez, délicatement, mettre une petite serviette de bain sur le dos de la chienne, de façon à ce que la serviette pende un peu sur les côtés (et qu’elle ressente plus ce qu’il y a sur elle). Récompensez.

Essayez de nouveau de lui faire faire quelques pas. Récompensez-la quand elle marche avec la serviette et/ou la couche sur la croupe. Retirez la récompense alimentaire dès que vous retirez la couche.

Répétez plusieurs fois cet exercice. Si la chienne ne s’en préoccupe plus, retirez la serviette et la couche, ainsi que la nourriture simultanément. Et recommencez encore une fois jusqu’à ce votre chienne soit totalement à l’aise dans cette étape.

Etape 5 : Lui mettre la couche

L’heure véridique a sonné. Enfilez lui la couche sans serrer. Récompensez tant qu’elle la porte. Au départ 30 secondes, puis une minute, etc. Les périodes doivent être courtes mais largement récompensées. Dès que vous lui retirez, arrêtez également la nourriture.

Répétez plusieurs fois. Une fois la chienne bien détendue dans l’exercice, faite la marcher quelques pas, en récompensant sans arrêt. Répétez la marche, plus récompenses.

N’oubliez pas ! Dès que vous retirez la couche, vous devez au même moment sans faute, retirer la nourriture. En effet, c’est très important, pour que la chienne puisse identifier l’objet comme étant la source des récompenses.

Répétez et récompensez toujours plus, jusqu’à ce que la chienne soit à l’aise avec l’exercice.

Attention : certaines chiennes sont sensibles et auront besoin de plus de temps pour apprendre. Vous devez respecter chaque étape selon l’avancée de la chienne et tenir compte de ses émotions. Pour certaines chiennes, vous devrez décomposer davantage l’apprentissage. Comme par exemple, le fait d’attacher la couche (au niveau de la sangle du bas-ventre ou même du scratch). Il conviendra donc de fortement récompenser les étapes qui poseront plus de difficultés, quitte à y passer plus de temps.

Toutes ces étapes ne sont pas obligatoirement réalisées dans la même journée. Encore une fois, il faut s’adapter à votre chienne, quel que soit l’apprentissage. L’apprentissage n’est pas un concours. Il sert souvent à mieux vivre. Il doit donc être mené le plus facilement possible, afin qu’il soit bien ancré par la suite.

Une fois que vous vous êtes assuré que toutes les étapes ont été franchies, ne vous arrêtez pas là. Amusez-vous avec votre chienne. Faites en sorte que toutes les étapes soient fun et qu’elles le restent ! Invitez-la au jeu quand elle porte sa couche. Prouvez lui à chaque fois qu’elle la porte, qu’au-delà de la gêne qu’elle peut ressentir, il y aura toujours quelque chose de positif à en retirer sur le moment.

Autre précision. Soyez toujours vigilant quand votre chienne porte sa culotte hygiénique. N’oubliez pas de lui retirer pour qu’elle puisse faire ses besoins en promenade. N’oubliez pas non plus de la changer et de la laver. Tout ça pour ne pas qu’elle en soit incommodée d’une manière ou d’une autre. C’est important pour qu’elle garde une image positive de cette couche.

Conclusion 

Faites cet apprentissage en amont et le plus tôt possible. Confronter la chienne au dernier moment n’est pas une solution. Prenez votre temps et gardez toujours votre bonne humeur afin que votre chienne s’imprègne de votre émotion.

Amenez l’apprentissage de façon ludique et cohérente ! Plus l’apprentissage sera fun, plus ce sera facile pour votre chienne, et mieux elle enregistrera de façon positive cette couche.

=========

Cet article a été écrit par Hélène Froudière, Éducateur canin comportementaliste chez Canidelite par Nature de chien.

Avez-vous déjà vérifié si vous bénéficiez du MEILLEUR PRIX pour votre assurance chien ? Vérifiez, cela prend 30 secondes, et vous pourriez économiser jusqu'ç 250€ par an !