• Home  / 
  • Blog
  •  /  Ma chienne est en chaleur : comment gérer cela au mieux ?

Ma chienne est en chaleur : comment gérer cela au mieux ?

chienne a ses chaleurs
Ma chienne est en chaleur : comment gérer cela au mieux ?
4.8 (96%) 5 votes

Les chaleurs chez la chienne sont un processus naturel, qui apparaît dès la maturité sexuelle. L’âge des premières chaleurs est assez variable. Elles peuvent être atteintes entre 6 mois (pour les plus petites races) et 14 mois (pour les plus grandes).

Il ne faut pas pour autant s’inquiéter, si elles apparaissent un peu plus tôt ou un peu plus tard. L’âge est un indice. Il ne tient pas compte de l’individu en lui-même.

Chez les femelles, les premières chaleurs sont parfois discrètes, voir inapparentes. Dès lors l’appareil génital va fonctionner au rythme de deux cycles par an pour la plupart des races. En règle générale, les chaleurs surviennent plus tôt chez les petites races que chez les grandes races.

Comment savoir si votre chienne est en chaleur?

Dans l’ovaire, les follicules ovariens sécrètent des hormones qui sont à l’origine de modifications physiologique, physique et comportementale.

  • physiologique : production des ovules
  • physique : congestion vulvaire, perte de sang. Le sang peut être rosé. Elle sera plus sensible.
  • comportementale : la chienne peut changer de comportement.

Bien évidemment, chaque chien étant différent, les “symptômes” peuvent varier d’une chienne à une autre. Vous pourrez donc constater, que les premiers jours des chaleurs, votre chienne pourra avoir les tétines légèrement plus apparente, la vulve sera également gonflée. Une pilosité plus complète pourra aussi être remarqué sur la vulve quelques jours avant les premières chaleurs.

Vous pourrez également observer des pertes légèrement rosées dans les débuts de chaleurs. Les pertes de sang seront plus liquides et plus épaisses en fin de cycle.

Cet état rendra votre chienne plus fatiguée, et plus sensible que d’habitude. La plupart des chiennes vont être en demande plus intense de câlin, elles vont venir chercher le contact auprès de leur humain. Elles vont se tortiller lors des caresses, vont chercher les gratouilles et vont s’en délecter.

Le comportement de la chienne peut aussi varier, comme si elle avait des sautes d’humeur. Elles peuvent chouiner, être perturbées. Chez certaines chiennes très sensibles, cela peut également déclencher des peurs sans raison apparente, et donc être méfiantes dans certaines situations qui ne les stressent pas d’habitudes. Elles peuvent également fuguer pour aller chercher le mâle le plus proche.

Combien de temps cela dure t-il?

Encore une fois, si cela est propre à chaque individu, on peut noter que chez la plupart des chiennes, les chaleurs durent environs 3 semaines, soit 21 jours.

Alors comment gérer le moment venu?

➙ Pour commencer, je vous conseille de noter dans le carnet de santé ou sur un papier, la date du début des chaleurs. Pour plusieurs raisons. La première étant de pouvoir calculer le nombre de jours des chaleurs. En effet, cela vous donne un indice pour savoir quand seront les prochaines chaleurs (6 mois après généralement).

De plus, si votre chienne a toujours la vulve gonflée après les trois semaines, cela peut être le symptôme d’une mammite, d’une grossesse, ou grossesse nerveuse. Enfin, si vous avez l’intention de stériliser votre chienne, vous devrez connaître ses cycles afin de le faire au bon moment.

Dites vous que les 11 premiers jours, votre chienne attirera les chiens, mais se refusera à eux. Alors que les jours qui suivront, la chienne acceptera de s’accoupler puisque c’est la période d’ovulation. Restez donc prudent et suivez les prochains conseils!

➙ Ensuite, si vous avez connaissance qu’il y a des mâles dans votre quartier, n’hésitez pas à faire de la prévention en allant voir les maîtres. Un chien peut détecter une chienne en chaleur à des kilomètres ! Si les voisins sont au courant, il sera plus facile pour tout le monde de faire attention.

Certains maîtres n’y prêteront aucune importance! Ce n’est pas grave! Vous aurez fait votre maximum, il ne vous restera plus qu’à vous occuper de votre chienne ! En effet, ce n’est pas une clôture qui va séparer une femelle en chaleur d’un mâle insistant! Vous seriez surpris de voir les stratagèmes mis en œuvre pour atteindre leurs objectifs. Ne laissez pas non plus votre chienne seule dans le jardin, gardez là sous surveillance.

➙ Enfin si vous avez vous-même un mâle, ne pas hésiter à les séparer. En effet, si cela n’est pas fait, la mâle sera obsédé par votre femelle. Il aura un comportement exacerbé, sera plus réactif. Il se peut qu’il fasse des marquages urinaire partout dans la maison.

Et surtout, il harcèlera la femelle même si elle n’est pas prête, ce qui peut aboutir à des bagarres. Vous pouvez aussi faire garder votre chien. Il aura un comportement plus posé et elle aussi. Et on ne va pas se le cacher, cela sera moins fatigant pour vous!

➙En extérieur, ne détachez plus votre chienne si vous le faisiez ! Elle pourrait partir. Ou encore se sera plus facile pour un mâle de venir la saillir, si elle est en période d’acceptation. Mettez-la en longe, et choisissez bien les endroits dans lesquels vous vous rendez. Changer les heures de promenades si cela est nécessaire.

Évitez votre club d’éducation canine. Cela excitera les mâles, et un accouplement non voulu pourrait se produire très rapidement (quelques secondes).

➙ Vous pouvez lui mettre un slip hygiénique pour chien afin de contenir les écoulements et ne pas tacher votre canapé, votre voiture, votre moquette, votre parquet… L’important est de la changer régulièrement ! Votre chienne ne pourra pas le faire elle-même. Il est indispensable également de lui apprendre à porter ce slip de façon positive pour éviter qu’elle essaie de se l’arracher. Pour choisir le slip, il faudra prendre une taille en fonction du bassin de votre chienne.

Attention toutefois ! Un Slip seul n’empêchera pas les mâles de s’approcher et de la saillir ! N’oubliez pas de lui retirer quand vous la sortez en extérieur afin qu’elle puisse faire ses besoins.

➙ Enfin, si votre chienne a des pertes, vous allez passer votre temps à nettoyer! Et oui elle va tout vous tacher. Préparez-vous au combat pour une bonne hygiène à l’intérieur de la maison ! Plus simplement, je vous conseille d’acheter un produit nettoyant sans javel. Un vaporisateur sera plus pratique.

Si votre chienne tâche votre tapis, son matelas, ou encore votre canapé, la première règle est de ne pas utiliser de l’eau chaude ! Ne frottez pas non plus la tâche au risque de l’étaler.

Ensuite, vous pourrez détacher avec du sérum physiologique (Que l’on peut retrouver partout en pharmacie ou en grande surface. Il suffira de faire diluer la tache avec le sérum et de tamponner ensuite avec un linge mouillé à l’eau oxygénée.), avec un glaçon (En posant simplement et attendre qu’il fonde avec la tâche. Il faut ensuite laver avec du savon.), avec du savon noir (il faudra rincer abondamment.). Il existe bien des façons de détacher sans même acheter de produit dangereux pour l’environnement et donc pour votre chien.

Conséquences dues aux chaleurs chez la chienne

En dehors des conséquences physiques et comportementales pendant les chaleurs. Il y a aussi les conséquences qui peuvent survenir à la fin des chaleurs. Dont la grossesse nerveuse.

La chienne se comporte comme si elle attendait des petits. Elle va couver ses jouets par exemple. Ses mamelles vont gonfler et elle peut avoir des montées de lait. Son corps se prépare à mettre bas et à accueillir des chiots. Simplement ça n’arrivera pas. Il convient de consulter le vétérinaire.

Cet état peut durer plus ou moins longtemps. La chienne peut perdre du poids, ne plus manger, déprimer… car les chiots n’arriveront jamais. La montée de lait, l’inflammation (mammite) et le léchage des mamelles peuvent provoquer une infection. Il est important d’aller voir un vétérinaire.

Une chienne qui fait une grossesse nerveuse est susceptible d’en refaire par la suite. On sait que les chiennes qui ont tendance à faire des grossesses nerveuses seront prédisposées aux maladies de l’appareil géniteur. La meilleure prévention, pour le bien-être du chien est la stérilisation.

L’autre conséquence logique, si aucune précaution n’est prise, est bien entendu une vraie grossesse. Encore une fois, les conséquences sont variées. Il faudra prendre conscience que si la grossesse est menée à terme, les chiots devront rester jusqu’à leurs 2 mois avant d’être séparé de leur mère. La loi oblige également à identifier tous les chiots de la portée. Vous prenez le risque de ne pas pouvoir tous les placer, ou qu’ils se retrouvent abandonnés… Bref, il faut que la décision soit mûrement réfléchie.

Les Alternatives médicales

Pour éviter les chaleurs et leurs conséquences, il existe plusieurs alternatives :

➙ La meilleure des préventions est la stérilisation (Ovariectomie, ovario-hystérectomie ou ligature des trompes. À noter chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients ). En effet, stériliser (ovariectomie) sa chienne a plusieurs atouts. Cela évite les nuisances de cette période (perte de sang, comportements modifiés, fugue, infection, grossesse nerveuse).

De plus, cela empêche par la suite l’apparition de tumeur mammaire, d’infection de l’utérus. L’efficacité d’une stérilisation, en prévention des maladies liées à l’appareil géniteur, diminue si celle-ci est faite après les premières chaleurs. La stérilisation empêche bien évidemment la chienne d’avoir une portée non désirée.

La surveillance ne sera donc pas la même tout au long de sa vie que si elle n’était pas stérilisée. Le meilleur moment pour faire stériliser sa chienne, est pour ses premières chaleurs. Il vaut mieux stériliser après les chaleurs pour éviter l’excès de saignement. L’idéal étant d’attendre 15 jours après le dernier jour des chaleurs (d’où l’utilité de tout marquer sur le carnet).

La pilule contraceptive pour votre chienne. Oui, il faut y penser. L’inconvénient de cette méthode, c’est qu’elle n’empêche pas le développement des tumeurs mammaires ou les infections de l’utérus. Il faut aussi penser à la renouveler. Il ne faut donc pas se louper sur la prise du cachet. Il est déconseillé de la donner à chaque cycle.

A noter : Contrairement à l’idée reçue et bien répandue, on ne fait pas faire de porter à sa chienne pour éviter la grossesse nerveuse ou pour son bien-être. Il y a plus de risque de faire reproduire sa chienne que de la faire stériliser. De plus, on ne doit pas faire porter sa chienne avant ses deux ans, afin de ne pas interférer sur la croissance.

Les risques sont d’avoir des lésions de l’appareil reproducteur, risque d’une dystocie (avec tout ce qui s’ensuit, mort des chiots ou chiots fracturés à la naissance, mort de la chienne), lésions irréversibles de l’appareil urinaire (donc incontinence à vie). C’est bien évidemment une liste non-exhaustive.

Conclusion: les chaleurs font parti du cycle de la vie des chiens. Mais on ne peut pas toujours laisser faire la nature. Il en va de la santé et du bien-être de son chien. Je vous conseille donc de vous rapprocher de votre vétérinaire et de bien vous renseigner pour ne pas faire d’erreur.

Les chaleurs sont gérables si on y met du sien. Gérable, ne veux pas dire agréable. C’est toujours une source de stress. Il convient donc, peut importe votre décision, d’observer votre chienne et de faire le meilleur pour elle.  

Avez-vous déjà vérifié si vous bénéficiez du MEILLEUR PRIX pour votre assurance chien ? Vérifiez, cela prend 30 secondes, et vous pourriez économiser jusqu'ç 250€ par an !