Comment habituer mon chien à marcher en laisse et à ne plus tirer ?

marcher en laisse apprentissage

Votre chien a pris l’habitude de tirer en laisse et de ce fait, les balades sont devenues ingérables et vous risquez la tendinite à chaque sortie.

Vous avez donc décidé de moins sortir votre chien, il est donc de pire en pire les rares fois où vous le baladez, et ainsi de suite. Vous vous êtes donc installé dans un cercle vicieux.

Je vous propose de voir ici les étapes éducatives à respecter pour faire en sorte que votre chien ne tire plus du tout en laisse.

Mais avant toutes choses, il est indispensable de comprendre pourquoi votre chien tire en laisse car résoudre un problème sans en connaitre la cause n’est clairement pas possible, et surtout pas productif.

Au pire, vous réussirez en effet à résoudre les symptômes du problème (à savoir que votre chien tire en laisse), mais d’autres problèmes pourraient alors surgir et/ou votre chien recommencera à tirer en laisse dans tous les cas.

Pourquoi votre chien tire en laisse ?

  • Votre chien a appris à tirer en laisse :

Dans de très nombreux cas, les chiens qui tirent en laisse le font car ils l’ont tout simplement appris ! Et je suis navrée de vous dire que c’est très certainement de votre faute. En effet, inconsciemment, nous apprenons à nos chiens à tirer en laisse, ainsi que de nombreux autres mauvais comportements d’ailleurs.

Et oui, si vous continuez à avancer lorsque votre chien tire sur sa laisse, vous apprenez ainsi à votre chien que tirer en laisse lui permet d’avancer. Pour vous citer un autre exemple, lorsque votre chien saute et que vous le caressez, vous lui apprenez à sauter pour avoir une récompense et un contact avec vous.

De fait, comment voulez-vous reprocher à un chien de tirer en laisse ou sauter sur les gens si, de base, nous, en tant que maitres, nous ne sommes pas irréprochables quant à notre attitude et notre cohérence sur ce que l’on autorise ou non… ?

  • Votre chien n’est pas assez dépensé :

J’en parlais dans l’introduction, un chien qui est de moins en moins sorti sera un chien qui aura de plus en plus de mal à canaliser son trop plein d’énergie les rares fois où il pourra sortir de son jardin.

Même si dépenser son chien au quotidien ne fait pas tout dans la résolution de votre problème, cela y participe grandement !

Sachez que votre chien, qu’il soit de n’importe quelle race, de n’importe quel âge, a besoin de se dépenser tous les jours minimum 30 minutes. Bien entendu, on adaptera la dépense selon les caractéristiques du chien, mais cela est néanmoins essentiel.

Refaisons un point sur les différentes dépenses à proposer à son chien :

  • La dépense physique : votre chien doit pouvoir courir en liberté ou avec une grande longe de minimum 10mètres régulièrement pour défouler son trop plein d’énergie. De plus, cela participe a renforcer et développer sa masse musculaire.
  • La dépense sociale : votre chien doit rencontrer régulièrement ses congénères pour se défouler et renforcer ses codes canins. De plus, le chien est un animal social, il a donc besoin de voir ses semblables le plus souvent possible. Le tout est que les rencontres soient toujours positives.
  • La dépense mentale : cette dépense est très importante et souvent négligée ! Le chien est un animal qui a besoin de stimulations mentales (notamment les races de travail) régulières et cela se fait par le biais de choses toutes bêtes au quotidien : l’apprentissage de nouvelles indications, l’apprentissage de tours, etc.
  • La dépense olfactive : le meilleur pour la fin comme on dit ! Le sens le plus développé du chien étant son odorat, il est donc évident que la dépense olfactive est la dépense la plus importante de toutes. Dépenser son chien de manière olfactive c’est tout simplement le laisser sentir de nouvelles odeurs régulièrement, de lui proposer des petits exercices de pistage, etc.

Bien évidemment, certaines activités vous permettront de cumuler plusieurs dépenses :

  • L’agility permet de dépenser votre chien physiquement et mentalement
  • Les balades collectives permettent de dépenser votre chien physiquement et socialement
  • Lancer des croquettes dans le jardin permettent de dépenser votre chien mentalement et de manière olfactive
  • Apprendre des tours à son chien permet de le dépenser mentalement mais aussi et surtout de renforcer votre relation. Et nous allons d’ailleurs développer ce point essentiel !
  • Les jeux éducatifs et contrôlés permettront à votre chien de se dépenser à la fois physiquement et mentalement.
  • Votre chien et vous n’avez pas une relation suffisamment équilibrée :

Ne vous inquiétez pas, votre chien vous aime, mais peut être que les stimulations extérieures ont tout simplement plus de valeur à ses yeux, et c’est pour cette raison qu’il tire sans cesse pour aller vers ce qui l’intéresse le plus.

Le but ici sera donc de renforcer votre relation pour que vous ayez davantage de valeur que les stimuli environnants.

Cette « cause » est souvent combinée avec la première, à savoir un manque de dépense et de sorties quotidiennes.

apprendre a son chien a marcher en laisse

Comment faire concrètement pour régler en profondeur les différentes causes qui poussent un chien à tirer en laisse ?

  • Mon chien a appris à tirer en laisse :

Vous devez être cohérent ! Si votre chien tire : arrêtez-vous ! Si vous avancez, vous faites comprendre à votre chien qu’il est possible d’avancer en tirant. Or, si vous vous arrêtez systématiquement, si vous changez de direction ou si vous ralentissez exagérément le pas : votre chien finira par comprendre que son comportement de tirer en laisse ne lui permet plus d’avancer.

Par ailleurs, nous verrons d’autres exercices concrets qui vous aideront à travailler précisément la marche en laisse sans tension. Mais ces exercices ne seront efficaces que si votre attitude est cohérente au quotidien.

  • Mon chien n’est pas assez dépensé :

La réponse est dans la question, n’est-ce pas ? Vous devez promener votre chien le plus souvent possible (minimum 30 minutes par jour, nous l’avons vu) et ce, en dehors de votre jardin. Un jardin ne suffit pas à la dépense du chien !

Sachez qu’en tant qu’éducatrice canin, je préfère largement un chien en appartement qui est sorti tous les jours, et ce plusieurs fois par jour, plutôt qu’un chien qui reste dans son jardin sans jamais pointer le bout de son nez en dehors de ce dernier !

Et oui, car nous l’avons vu, un chien a principalement besoin de dépense olfactive et ce n’est pas dans son jardin, aussi grand soit-il, qu’il pourra sentir de nouvelles odeurs régulièrement. Il finira forcément par les connaitre par coeur et n’aura alors plus de stimulations olfactives suffisantes.

  • La relation maitre/chien n’est pas suffisamment équilibrée :

Pour renforcer la relation que vous entretenez avec votre chien, il vous « suffit » de réajuster trois points :

  • Votre attitude, qui doit être cohérente et respectueuse de votre chien. Et pour cela, vous devez comprendre votre chien ainsi que les signaux qu’il vous envoie. Cela pourra d’ailleurs faire l’objet d’un article à part entière.
  • Vous devez répondre aux besoins de votre chien, ceux que l’on a vu précédemment : mentaux, physiques, olfactifs et sociaux. Votre chien doit être suffisamment dépensé tous les jours.
  • Vous devez travailler sur le renforcement de l’obéissance de votre chien par le biais de méthodes adaptées et respectueuses de votre animal. L’éducation de votre chien vous permettra de renforcer votre relation et donc de rendre la cohabitation humain/chien plus harmonieuse au quotidien. L’éducation est la clé d’une bonne intégration du chien dans son groupe social et dans la société de manière générale.

Le matériel idéal pour apprendre (ou réapprendre) à son chien à marcher en laisse :

Même s’il n’existe pas de matériel miracle, un harnais d’aide à la marche vous sera grandement utile si votre chien est habitué à tirer sur sa laisse avec un collier.

En effet, si votre chien est habitué à tirer sur sa laisse avec un collier, il n’aura finalement plus de sensibilité au niveau du cou et pourrait même finir par se blesser.

De fait, un harnais d’aide à la marche aidera votre chien changer son schéma d’action et cela vous aidera alors à adapter un plan de travail adapté.

Qu’est-ce qu’un harnais d’aide à la marche ?

Un harnais d’aide à la marche est un harnais avec une attache au niveau du poitrail qui permet au chien d’être directement recentré sur le maître lorsqu’il tire sur sa laisse. De plus, il aura moins de facilité à tirer qu’avec un collier plat ou un harnais de traction (avec une attache sur le dos).

Puis, et cela reste bien entendu le plus important, le harnais de marche permet au chien d’éviter de se blesser en tirant trop fort sur la laisse.

Les exercices à faire au quotidien qui vous permettront de travailler la marche en laisse sans tension :

  • La règle des 3D :

La règle des 3D vous sera utile dans tous les exercices que vous travaillerez avec votre chien. Elle vous permettra de toujours être dans une démarche de réussite en respectant le rythme d’apprentissage de votre animal.

Cette règle vous permet de ne pas oublier de travailler chaque exercice de manière progressive en complexifiant les exercices au fur et à mesure.

J’ai toujours l’habitude d’expliquer la règle des 3D par l’analogie suivante : on ne demanderait pas à un enfant de faire une division sans lui avoir appris en amont à additionner, soustraire puis multiplier. Et bien pour le chien c’est la même chose : on ne lui demandera pas de marche en laisse détendue dans un environnement très stimulant alors qu’il n’en est pas capable sur un terrain « neutre ».

Dans tous les apprentissages, on s’accordera alors à respecter progressivement trois aspects :

  • La durée des exercices que l’on demande au chien
  • La distance que l’on laisse entre le maitre et son chien (pas tellement utilisé pour la marche en laisse, davantage pour les exercices de rappel ou de pas bougé par exemples)
  • Les distractions présentes dans l’environnement proposé à l’apprentissage du chien

De fait, pour travailler la marche en laisse, il sera conseillé de commencer dans un lieu assez neutre, du moins le plus neutre possible. Le mieux étant votre jardin ou votre trajet habituel de balade si vous êtes en appartement, en clair, un endroit que votre chien connait et dans lequel il est à l’aise.

  • Le piquet :

Pour débuter le travail, il vous suffit de rester immobile en ancrant bien vos jambes au sol (pour éviter que votre chien ne vous embarque en tirant trop fort). D’ailleurs, pour éviter d’être déséquilibré, je vous conseille de mettre un pied en avant pour trouver un bon équilibre.

Vous restez donc immobile, laisse (de 5 mètres de préférence) tenue dans les deux mains, les bras le long du corps.

Le but de cet exercice est de faire comprendre au chien qu’il n’a pas à décider et qu’il ne pourra avancer que quand son maitre l’aura décidé. Cela peut paraitre un peu « rude » et stricte, mais comprenez bien qu’un chien qui n’est pas cadré en laisse est un chien qui deviendra vite ingérable et que l’on aura de ce fait plus plaisir à balader.

Votre chien doit faire l’association suivante : tirer ne permet pas d’avancer. En revanche, la laisse détendue permet d’avancer et nous passons alors à l’exercice suivant.

  • Le suivi naturel :

Cet exercice vous permet d’être à l’initiative des changements de direction. Le suivi naturel doit être bien travaillé avant d’apprendre à un chien la marche au pied sans contraintes et davantage par coopération.

Lors du suivi naturel, votre chien devra donc vous regarder et vous suivre à chacun de vos changements de direction sans qu’il n’y ait de tension dans la laisse et sans que vous n’ayez à lui parler.

En clair, le suivi naturel permet d’apprendre à votre chien à être attentif à vous, plutôt que l’inverse, lors des balades.

  • Etape 1 : Délimitez un terrain dans lequel vous marchez avec votre chien en bout de laisse de 5mètres. Ne lui parlez pas du tout (plus vous parlerez à votre chien, moins il vous écoutera) et laissez votre chien bien sentir toutes les odeurs présentes sur le terrain.
  • Etape 2 : Puis, commencez à contrarier les déplacements de votre chien en allant systématiquement dans la direction opposée à la sienne. Le but de cette étape est que votre chien vous suivre dans vos changements de direction sans qu’il n’y ait aucune tension dans la laisse.
  • Etape 3 : Si vous voyez que votre chien a des difficultés à se concentrer sur vous, n’hésitez pas à changer de direction le plus souvent possible mais aussi à changer vos allures, tantôt allure rapide, tantôt allure lente.

Si votre chien est très excité, marchez très lentement et au contraire, si votre chien n’est pas très motivé, marchez assez rapidement en faisant de nombreux changements de direction, en tournant autour d’un piquet par exemple.

C’est ce que l’on appelle le 360° : autour d’un point fixe (souvent représenté par un plot ou un piquet), tournez autour de ce dernier tantôt avec le chien à l’intérieur en le gênant avec votre jambe pour pouvoir tourner, tantôt avec le chien à l’extérieur en l’incitant à vous suivre (en tapotant sur votre jambe côté chien par exemple).

Astuce : si votre chien ne vous suit toujours pas, n’hésitez pas à utiliser une motivation qui plait à votre chien : une friandise ou son jouet préféré par exemple.

Par ailleurs, les récompenses verbales lorsque votre chien adopte le comportement souhaité sont les bienvenues et aideront votre chien à vouloir réitérer le comportement qui lui a permis d’obtenir une récompense. C’est ce que l’on appelle le conditionnement opérant.

  • La marche en laisse/au pied :

Lorsque votre chien a un bon suivi naturel, qu’il vous regarde et se fie volontiers à vos changements de direction, vous pouvez alors passer à l’étape de la marche en laisse.

Pour se faire, raccourcissez la laisse afin qu’elle forme un « U » entre vous et votre chien. Je vous recommande de toujours choisir le même côté de marche et de vous y tenir.

Lors de cet exercice, vous devez absolument respectez la règle suivante : dès que votre chien tire, n’avancez plus.

Votre chien tire ? Stoppez-vous net, si votre chien continue à tirer, alors faites un demi tour franc. Vous pouvez également aider votre chien en le motivant par la voix, par une friandise ou un jouet.

Dès que la laisse est de nouveau détendue, reprenez la marche. Et ainsi de suite…

Au début, il est possible que vous ayez un peu le tournis à force de faire des demi tours. C’est pour cette raison que vous pouvez également faire simplement quelques pas en arrière, dès que votre chien est au pied ou que la laisse est détendue : reprenez la marche.

Pour conclure :

Les deux exercices pour travailler la marche en laisse sans tension que je viens de vous détailler (le suivi naturel et la marche au pied) ne fonctionneront que si les différents points énoncés en début d’article sont respectés : la cohérence de votre attitude, la réponse aux besoins de votre chien, ainsi que l’assiduité et la régularité de vos efforts entrepris avec votre chien.

 

=========

Article rédigé par Clémentine, de Nature de Chien.
Découvrez la méthode complète développée par Clémentine et son équipe pour vous aider à éduquer votre chien de chez vous, simplement, et en suivant des méthodes adaptées pour votre chien : cliquez ici !

Comment habituer mon chien à marcher en laisse et à ne plus tirer ?
5 (100%) 4 votes