• Home  / 
  • Blog
  •  /  Mon chien gémit souvent, qu’est-ce que cela veut dire et que faire ?

Mon chien gémit souvent, qu’est-ce que cela veut dire et que faire ?

chien qui gemit
Mon chien gémit souvent, qu’est-ce que cela veut dire et que faire ?
2.6 (52%) 5 votes

Depuis quelques temps votre chien gémit. En fait, cela vous exaspère car vous ne savez pas pourquoi il se plaint sans arrêt. Que vous soyez là ni change rien, votre chien continue de gémir. Pas toute la journée, mais assez souvent pour finalement vous agacer ! Il semble vraiment gémir “pour un oui ou pour un non” ! Ce n’est pas que vous ne l’aimez pas.

Mais il faut bien avouer que ce gémissement est un poil stressant. Mais pourquoi fait-il ça ? Serait-ce pour vous ennuyer ? Fait-il la comédie ? Et surtout comment y remédier ? Voyons ensemble les pistes à explorer pour comprendre votre chien, et par la suite comment faire pour qu’il arrête.

Pourquoi votre chien va-t-il gémir ?

Le gémissement chez le chien est un moyen d’expression et donc de communication. En connaître la cause n’est pas toujours évident. Mais si c’est un moyen de communication, c’est donc que votre chien veut vous transmettre une information.

Si on ne peut pas encore cibler la cause, on sait tout de même que le gémissement est un signe de mal être, voir même de douleur. Celui-ci peut être physique ou psychologique. C’est donc un signal fort dont il faut vraiment traiter la cause, pour ne pas qu’il s’amplifie, ou qu’il y ait d’autres conséquences plus graves que ce qu’il en était à l‘origine. On pourra également noter la fréquence de ses gémissements et leur intensité.

Cela pourrait être une autre piste pour identifier la ou les causes. Effectivement, nous n’aurons pas le même gémissement selon si c’est de la frustration ou une blessure physique, donc douloureuse !

Quelles sont les causes du gémissement chez le chien ?

Abordons maintenant ensemble quelques pistes qui causeraient le gémissement chez un chien.

La frustration

Pour commencer, à cause de la frustration. Cette fameuse frustration que beaucoup de chiens ne connaissent pas et gèrent mal. En effet, la frustration chez le chien s’apprend comme toute chose. Les problèmes de comportements apparaissent donc parce que le chien a toujours ce qu’il veut, quand il veut.

On ne lui a pas appris à attendre poliment. Il va donc s’exprimer naturellement dans une façon qu’il connaît, donc en gémissant. Le gémissement est logique pour le chien, puisque chiot, il gémissait quand il avait faim, quand il avait envie de faire ses besoins, quand il avait froid. Et sa mère répondait à ses sollicitations. Chose qu’elle lui accordera moins en grandissant, mais que généralement l’humain entretient comme comportement, malgré lui.

L’envie d’attention

On en vient donc à la demande d’attention et son conditionnement. Le conditionnement est un apprentissage qui consiste à créer une association (positive ou non) à un geste ou à un bruit (votre voix ou un coup de sifflet).

Prenons un exemple ! Votre chien a appris, sans que vous vous en rendiez compte, qu’en gémissant, il obtenait de l’attention. L’attention n’est d’ailleurs pas forcément positive, mais le chien y trouve un certain bien être sur un très court moment. En effet, on fait souvent l’erreur, dès les premières heures d’arrivées du chien, de lui accorder la moindre attention. Le chien gémit un peu par anxiété, car il se trouve dans un nouvel environnement.

Et vous voilà à côté de lui afin de le rassurer, le caresser et lui promettre la meilleure vie de chien qu’aucun chien n’ait jamais eu ! Vous validez donc automatiquement ce comportement. Le chien reproduira donc ce comportement, car il a appris que c’est ainsi que l’on fait pour obtenir des caresses.

L’âge

L’âge du chien est un grand facteur. En effet, le chiot qui pleure à son arrivée dans la maison (surtout au moment du couché des maîtres) est un classique. Il appelle sa mère, sa fratrie, ses maîtres car il ne veut pas rester seul. C’est une demande d’attention normal dans le sens où c’est encore un bébé. Que c’est un choc pour lui de se retrouver seul du jour au lendemain !

La piste médicale…

On peut rajouter une dernière piste à suivre. La piste d’une raison médicale. Le gémissement étant un moyen de communiquer et de se plaindre, il ne faut donc pas l’ignorer, et rechercher tout de suite à éloigner une cause médicale. Le gémissement par douleur chez le chien est un signal clair.

On sait depuis plusieurs années maintenant, grâce aux études scientifiques et notamment éthologiques, que le chien peut souffrir autant que nous (physiquement ou moralement). Souvent le chien souffre “en silence”. C’est instinctif, car dans la nature, manifester sa souffrance c’est prendre le risque de devenir une proie pour un autre chasseur. Alors s’il l’exprime, c’est plutôt quelque chose à surveiller voir même d’alarmant.

C’est à nous de comprendre le chien pour l’aider s’il a mal. Tout changement comportemental doit être pris au sérieux. La douleur pourra ne pas être grave. Mais vous ne pourrez pas le savoir sans aller voir un vétérinaire.

Comment apprendre à mon chien qu’il ne faut pas gémir ?

Vous l’aurez compris, en dehors d’une raison médicale, vous pouvez aider votre chien à mieux communiquer avec vous. Le tout est d’avoir quelques astuces de cohérence et d’éducation, qui n’abimeront pas votre relation.

Apprenez lui à gérer sa frustration. Et vous apprenez à l’ignorer. Pour ignorer son comportement, ne le regardez pas, tournez lui le dos, ne lui parlez pas. Si votre chien vient autour de vous pour gémir, marchez comme s’il n’était pas là, ou allez dans une autre pièce qui lui est interdite, le temps qu’il se calme.

Revenez vers lui s’il est calme. N’hésitez pas à lui indiquer ce que vous attendez de lui.

Un exemple. Votre chien a envie de faire ses besoins dehors et il a appris qu’en couinant il avait accès au jardin. Le soucis c’est que maintenant, même pour une simple sortie, il gémit. Apprenez lui patiemment à s’asseoir puis à attendre le temps d’ouvrir la porte du jardin. Quand il a attendu, libérez le avec un “tu peux y aller” . Il se récompensera donc automatiquement en allant dehors.

Cela à plusieurs avantages. Il travaille sa frustration et il apprend donc quand évitant un comportement, il gagne quelque chose de valorisant puisque c’était ça qu’il voulait. Vous devez le faire à chaque fois qu’il va demander à sortir, ça vous permettra d’être à l’initiative de celle-ci.

Le chien reste gagnant mais pour le coup vous aussi ! C’est du donnant donnant ! Le chien a ce qu’il veut, s’il cesse donc son comportement ou qu’il en propose un bien plus acceptable pour vous.

Pour un meilleur conditionnement, soyez donc à l’initiative des contacts. Votre chien ne doit pas avoir toujours immédiatement ce qu’il souhaite. Surtout s’il pigne. Vous devez lui enseigner que s’exciter, couiner ou gémir ne lui apporte rien. Alors que le calme est toujours payant pour lui. C’est en quelque sorte lui apprendre les formules de politesses.

Pourquoi pas lui apprendre à dire “s’il te plait” ou “merci” qui se ferait sous la forme d’un assis ! Si votre chien gémit ou couine pour avoir sa gamelle, ne lui donnez pas tout de suite. Préparez sa gamelle, mais ne lui donnez pas tant qu’il n’est pas calmé. Une fois calmé, on récompense en posant la gamelle.

On peut également demander un “s’il te plait” sous forme de “assis et pas bougé”. Tant que le chien bouge, on ne descend pas la gamelle au sol. S’il attend, on peut lui poser. Procurez-vous, ou alors fabriquez des jouets d’intelligence, de réflexion. Ils apprendront à votre chien à réfléchir, et à se récompenser de lui-même.

Apprenez lui à s’occuper sans vous. A lâcher prise sur ce qu’il veut. Attention à bien choisir le bon niveau. Un niveau trop compliqué le mettrait encore plus en frustration.

Vous pouvez faire d’autres apprentissages, comme le fait de laisser quelque chose (de la nourriture par exemple). Le faire sur ordre, et le récompenser par la suite quand il a accepté votre demande.

Rappel : n’oubliez pas que si vous ne voulez pas qu’il couine, il faut vous assurer que tous ses besoins primaires sont respectés. Il faut donc que votre chien soit sorti régulièrement dans la semaine (même si vous possédez un jardin, c’est obligatoire), qu’il puisse se soulager régulièrement également, qu’il ait de l’interaction avec vous et d’autres congénères. Et qu’il soit en bonne santé.

Conclusion

Si votre chien gémit, c’est un message clair qu’il ne faut pas ignorer. Que ce soit un comportement appris mais non voulu, ou encore un problème médical, votre chien est en stress, voir en douleur. Il faut donc régler le problème. Soyez compréhensif si c’est un mauvais apprentissage puisque vous y avez participé.

Ne brûlez pas les étapes pour lui apprendre la frustration, sinon le comportement indésirable pourra durer et même empirer. Si vous ne trouvez pas d’explication, ou si vous avez un doute, emmenez votre chien chez un vétérinaire pour être sûr de ne rien louper.

Mieux vaut une visite “pour rien”, que pas de visite qui pourrait conduire l’animal à être traité pour une urgence bien plus grave que ce qu’elle n’était au tout début. Comprenez bien que chaque chien peut être sensible. La frustration et la douleur ne sont pas vécues de la même manière par tous les chiens.