Comment Eduquer Son Chiot ? Le Guide Complet Et Pas A Pas

eduquer son chiot

L’arrivée d’un chiot dans un foyer est un moment de bonheur et de joie. Cette petite boule de poils fera craquer toute votre famille à coup sûr. Accueillir un chiot c’est aussi savoir l’intégrer à votre vie et lui proposer un environnement dans lequel il va pouvoir s’épanouir, grandir, apprendre et se développer.

Cela implique de trouver le bon équilibre entre l’amour que vous allez lui porter et la nécessité de lui montrer ce qu’il a le droit de faire et ce qu’il ne peut pas faire, en lui imposant des règles claires, justes et cohérentes.

Tout comme un enfant, l’éducation d’un chiot est une étape essentielle qui va poser les jalons de son comportement tout au long de sa vie. Un animal bien éduqué deviendra agréable à vivre, ne créera pas ou peu de problèmes et remplira ainsi son rôle de compagnon de vie sans problème.

A travers cet article vous allez découvrir les principales règles et les éléments déterminants dans le processus éducatif du chiot.

Il ne faut jamais oublier qu’un chien est un être vivant, possédant son propre système de pensées, exprimant des émotions parfois semblables et parfois différentes des vôtres. Ce n’est donc pas un robot. Il faut en être conscient et prendre cet élément en compte afin d’éviter frustration et incompréhension.

lavis-du-pro-naturedechien

Cet article a fait l’objet d’une relecture et d’une validation de l’ensemble des conseils fournis par les professionnels de l’éducation canine du site Naturedechien.fr. Tout le contenu à votre disposition est donc garanti comme juste, complet, et surtout sans danger pour votre chiot / chien.

Préparer son chez soi, pour bien accueillir un chiot !

La première chose à prendre en compte dans l’éducation d’un chiot est son accueil au sein de votre foyer. Cette première étape est très importante. Il faut que l’animal puisse se sentir chez lui et trouver rapidement ses repères.

Avant qu’il ne pénètre dans la maison, vous devrez évaluer l’aménagement et déterminer quels sont les meubles et les objets qu’il faut protéger, ainsi que ceux qui peuvent être dangereux pour lui et qu’il vous faudra donc aménager pour éviter tout danger.

Il vous faudra aussi définir quels sont les endroits où il aura le droit d’aller et ceux qui lui seront interdits. L’accueillir c’est aussi lui fournir un coin pour le couchage, un autre pour sa nourriture et acheter tous les objets nécessaires à ces deux postes.

Les chiens sont des animaux très joueurs. Par conséquent, leur acheter quelques jouets adaptés est une idée bienvenue pour leur accueil au sein de la famille.

astuce-sympa

Si vous ne savez pas par où commencer et ne voulez pas acheter n’importe quoi, la méthode Chien, une formation destinée à l’accueil du chiot et au dressage du chien de chez vous, propose un bonus exclusif intitulé « Essentiel Chiot » qui donne la liste complète des accessoires et choses à préparer pour accueillir au mieux un chiot chez vous. Facile ! Cliquez ici pour obtenir la liste complète (+ des conseils éducation).


Les besoins, les accidents et la « punition »

L’éducation d’un chiot doit commencer le plus tôt possible. Dès le début de son acclimatation au sein de la cellule familiale il faut lui apprendre les règles de base qui régissent la vie avec vous. Cela exige de la patience et de la bonne humeur.

La propreté est l’une des premières choses à lui inculquer. Il doit comprendre qu’il ne peut pas faire ses besoins n’importe où. Bien sûr, il y aura forcément des petits accidents au début. Dans ce cas, il ne faut pas le punir. L’ingrédient numéro 1 d’une bonne éducation est la communication.

Communiquez avec votre animal, calmement mais clairement. Ne perdez jamais votre sang froid.

Par exemple, lorsqu’il fera ses besoins dans la maison, une réaction impulsive et une punition trop sévère n’auront que des effets négatifs : en effet, il risquera de les manger, ceci afin d’échapper à une punition qu’il craint mais qu’il ne comprend pas. En moyenne, il faut savoir qu’un chiot devient propre vers 6mois.

A retenir pour apprendre à son chien à ne pas faire ses besoins à la maison :

 

  • Pour apprendre à votre chien à être propre : Il faut toujours le prendre sur le fait. Ne rien dire mais le porter et l’amener dehors. L’action de le porter le coupera dans son envie de faire ses besoins.
  • Quand votre chien à terminé ses besoins dans le jardin, félicitez le abondamment. Il est nécessaire d’attendre que votre chien est bien terminé ses besoins pour le féliciter afin de ne pas le couper dans son action et de l’inciter à finir ses besoins à la maison.
  • De plus, le sortir après avoir mangé, joué et dormi est essentiel. Pensez toujours qu’un chiot de 2 mois ne pourra se retenir très longtemps, il faut donc le sortir très régulièrement.
  • Vous pouvez aussi réduire son espace pour l’inciter à se retenir et mettre quelques gouttes d’eau de javel dans le jardin, cette odeur les attire pour faire leur besoin. En revanche, ne nettoyez jamais à l’eau de javel à la maison.
  • De plus, il ne faut jamais punir un chien quand on ne l’a pas vu faire, ne pas lui mettre la truffe dans ses excréments non plus. Cela peut le stresser et c’est complètement inutile.
  • Les tapis ou journaux sont également déconseillés, ils apprennent à votre chien à faire ses besoins dans votre maison et malheureusement il risque de continuer par la suite sur vos tapis de salon ! Vous devez comprendre que l’objectif ici est d’apprendre à votre chiot que faire ses besoins dehors, c’est bien !
  • Pour finir, certains chiots ont des difficultés à faire leur besoin en extérieure car la profusion d’odeurs les empêche de sentir serein. Soyez patient et amenez votre chiot toujours aux mêmes endroits pour les balades d’hygiènes.

Quand et comment vacciner son chiot ?

Tant qu’il n’est pas vacciné, on a tendance à vous dire qu’il est préférable de garder votre chiot chez vous. C’est une erreur, il est recommandé de lui donner la possibilité de découvrir des environnements extérieurs au cours de ses 2 premiers mois, MAIS en faisant attention.

Cela va lui permettre de vivre un maximum d’expériences positives. Il faut simplement être vigilant en balade et ne pas laisser son chiot sentir les excréments des autres chiens ou jouer avec des chiens non vaccinés.

Si vous avez peut de ne pas vous y retrouver côté vaccins, vous pouvez accéder aux conseils d’une vétérinaire professionnelle, spécialisée dans la santé du chiot et du chien, en la personne de Noémie Tomasini, Docteur Vétérinaire, et qui donne au sein de sa méthode d’éducation pleins de conseils très précis sur la vaccination (entre autres). Cliquez ici pour obtenir ses conseils.

astuce-sympa


Comment nourrir son chiot ?

Nourrir son chiot ce n’est pas seulement lui donner à manger et à boire, c’est aussi ne pas lui donner à manger en libre service mais selon le planning suivant :

  • 3 fois par jour de 2 à 6 mois
  • 2 fois par jour de 6 mois à la fin de sa croissance
  • 1 fois par jour dès la fin de la croissance (sauf pour les chiens de gros gabarits qui continueront à manger 2 x par jour)

Surtout ne donnez jamais à manger à votre chiot quand vous êtes à table si vous ne souhaitez pas qu’il prenne cette habitude.

Il doit disposer de deux gamelles : une pour la nourriture et une autre pour l’eau.

Veillez à ce que la gamelle d’eau soit constamment remplie. Concernant les aliments et leur quantité, selon la taille et le type de chien l’alimentation varie.

Comment jouer avec son chiot ?

Les chiens adorent jouer avec les humains. C’est une chose très importante pour leur socialisation et leur bien-être.

Chaque jour, prenez du temps pour jouer avec votre chiot. S’il n’a pas envie de jouer, il ne faut pas le forcer, il faut respecter ses temps de repos car comme un bébé, votre chiot est en pleine croissance !

Quelques éléments clés à retenir quand on joue avec un jeu chien :

 

  • La sécurité est également un élément à prendre en compte lorsque l’on joue avec son animal. Il faut savoir définir un espace de jeu sécurisé (sans objets dangereux pour lui ou vous-même).
  • Il faut le plus possible privilégier les jeux en extérieur afin de le socialiser non seulement avec les autres chiens du quartier mais aussi avec les différents éléments de l’environnement extérieur : vélos, skateboard, poussettes, voitures, autres animaux, etc.
  • Il faut proposer au chiot des séances courtes mais régulières. Être à l’initiative des séances de jeux est conseillé pour éviter d’avoir un chien très demandeur et ne gérant pas refus par la suite.
  • Les jeux doivent être adaptés au chiot et à son age. Le jeu peut être éducatif à condition qu’il soit bien mis en place. De ce fait, apprendre à son chien les auto contrôles et le stop est une bonne chose.

Une bonne idée de jeu est d’inviter votre chiot à jouer avec un jeu type « balle à ficelle ».

On propose au chien de prendre la balle dans sa gueule et joue ainsi avec son chiot. Dès que le chiot mord autre chose que le jouet (par exemple vos mains) ou qu’il devient trop excité, stoppez la séance en vous redressant et en l’ignorant (ne pas le regarder, ne pas le toucher et ne pas lui parler) jusqu’à qu’il se calme. Une fois calmé, vous pouvez reprendre cette séance, etc.

Cela se nomme le jeu du ON / OFF, autrement dit, apprendre à votre chiot à s’allumer et se calmer facilement et positivement.

Attention : les jeux de lancés de balle sont à éviter car ils renforcent l’esprit de poursuite et apprennent à votre chiot que le plaisir est loin de vous. De plus, ils rendent certains chiens «toqués »

jouer-avec-son-chien

Une infographie réalisée par Naturedechien.fr

Patience, confiance, autorité mais aussi et surtout du bon sens : les maitres mots pour éduquer un chiot !

Au cours de l’éducation de votre chiot, vous devrez faire face à diverses situations dans lesquelles il vous faudra comprendre pourquoi votre animal réagit de la sorte et ainsi l’éduquer de manière adaptée.

Votre animal peut exprimer de différentes façons ses sentiments. Il peut mordre, aboyer, pleurer, arrêter de manger, hurler, etc…

L’éducation du chiot doit vous servir à le comprendre pour prévenir ces éventualités. Comme nous l’avons déjà évoqué, cela demande de la patience, de la confiance, de la bonne humeur, mais aussi une certaine assurance !

Votre chiot va avoir besoin de vous pour avoir des repères sécurisants. Il va tout d’abord s’attacher à vous, comme si vous étiez sa « maman adoptive ». Progressivement vous devrez lui apprendre à se détacher de vous pour devenir adulte et s’attacher au reste du groupe familiale.

Par la suite, vous devez être celui ou celle qui l’éduque, c’est à dire lui donne des limites sécurisantes et rassurantes. Pour ce faire, vous devez vous demander ce que vous souhaitez apprendre à votre chien et renforcer ces apprentissages positivement.

Votre chiot doit comprendre que quand il exécute une indication, une conséquence agréable s’en suit.

dressage du chiot

Inversement, quand votre chiot n’a pas le comportement approprié vous pouvez soit l’ignorer et ce comportement disparaîtra de lui même, soit le rediriger vers un autre activité. Pensez aux jouets d’occupation comme les Kong, vous avez la possibilité de cacher des friandises à l’intérieur et d’occuper votre chien positivement.

La crispation verbale peut être utilisée mais de façon contrôlée et vous devez toujours apprendre à votre chien que « «renoncer, c’est gagner ». Autrement dit, quand vous souhaitez que votre chiot arrête un comportement gênant, l’idéal est de lui apprendre l’indication « «stop ». Cette indication devra au préalable être associée à quelque chose d’agréable pour votre chiot.

En résumé, plus votre chiot vous associera à un élément agréable et sécurisant plus son éducation et votre relation gagneront en qualité.

 

Employer une éducation adaptée à son âge

Selon que votre chiot ait quelques semaines ou quelques mois, son éducation ne devra pas exactement être la même. Un animal très jeune n’a pas les mêmes besoins qu’un animal plus âgé. Il va perdre ses dents de lait, il est plus fragile notamment au niveau de la température ambiante et moins indépendant. Il faut donc le protéger et procéder à une éducation avec « délicatesse ».

Néanmoins, il est important de commencer son éducation le plus tôt possible. Comme les êtres humains, les chiots comprennent plus rapidement les choses lorsqu’ils les ont apprises à un jeune âge et s’adaptent plus facilement aux situations connues.

Les trois premiers mois sont très importants dans la vie d’un chien. Quand un chiot à entre 3 semaines et 12 semaines il est dans une phase de son développement importante. En effet, toutes expériences vécues durant cette période sont enregistrées à vie et cela lui servira de base de donnée pour la suite.

C’est pourquoi il est recommandé de sortir son chiot dans un maximum de situations variées et positives avant ses 3 mois. L’éducation, c’est à dire apprendre des indications à son chiot, comme «assis », « couché », etc, peut être mis en place plus tard et tout au long de sa vie. Mais il est préférable de commencer dès ses 8 semaines.

 

Apprendre à établir une relation de confiance avec son chiot

Dès le départ, il faut trouver le juste équilibre entre tolérance et autorité. Vous devez lui faire comprendre qu’il y a des interdits et qu’il ne peut pas faire tout ce qui lui passe par la tête.

L’éducation d’un chiot est avant tout une relation de confiance. Il doit sentir que vous lui faites confiance. A l’inverse, vous devez aussi avoir confiance en lui et le lui prouver. Il s’agit d’un animal intelligent, qui comprend vite les choses et surtout qui dispose d’un instinct très développé (beaucoup plus développé que celui des humains !).

Plus haut, nous avons mentionné l’obéissance en tant que principe primordial dans son éducation. Cependant, un chiot est obéissant à condition que son maitre (c’est-à-dire vous) soit juste et consistent dans ses décisions et son comportement. Il arrive à tout le monde de commettre des erreurs, de parfois nous emporter.

Lorsque cela arrive, rappelez-vous qu’un chien, et à plus forte raison un chiot, est un être extrêmement sensible qui ne peut pas forcement comprendre ce qui vous passe par la tête. Il réagit en grande partie en fonction de l’éducation que vous lui avez donnée en suivant les règles que vous lui avez imposées.

C’est à vous d’adapter votre comportement afin de lui fournir une bonne éducation. Si vous réagissez de manière trop impulsive, votre chiot ne comprendra et son apprentissage ne se déroulera pas correctement.

astuce-sympa

Si vous souhaitez avancer plus vite, mais surtout être guidé(e) pas à pas dans l’éducation de votre chiot, et plus tard de votre chien (chiot deviendra grand très très vite !), il existe plusieurs méthodes d’éducations 100% positives, sous forme de vidéo, disponible sur Internet, et applicable très facilement de chez vous. Nous recommandons celle proposée par Wamiz, qui est le plus gros site dédié aux animaux de compagnie en France. Cliquez ici pour voir leur méthode.

 

Apprendre à dialoguer avec son chiot

Pour éduquer un chiot, il faut mettre en place un dialogue et une gestuelle qui va pouvoir être comprise par l’animal. Non seulement ce dialogue doit être simple, mais chaque indication doit être associée à un geste et un mot qui seront toujours les mêmes.

Ces indications doivent être brèves et facilement compréhensibles.

Avec un chiot, il est déconseillé de se montrer autoritaire. Il est en train d’apprendre et il est préférable de renforcer les indications. Si votre chiot ne vous écoute pas c’est probablement parce que le niveau de stimulations est trop important pour lui permettre de se concentrer. Il faut faire une différence entre demander à son chiot de s’asseoir à la maison et en ville !

Il faut donc apprendre à son chiot à nous écouter positivement et par étape. Si un chiot ne parvient à vous écouter, vérifiez si votre attitude était bonne et diminuez le niveau de stimulation. Renforcer cet exercice pour mettre votre chiot en situation de réussite pour ensuite passer à l’étape suivante. Le chiot doit associer le fait d’appendre à quelque chose d’agréable.

Lorsque le chiot apprend de nouveaux ordres, il faut faire preuve de patience.

Commencez par lui montrer ce que vous voulez qu’il fasse. Puis, associez un geste et un mot à cette action. Il faudra sûrement plusieurs tentatives avant que le chien ne comprenne réellement. Soyez patient et acceptez qu’il apprenne en plusieurs fois. Si vous êtes de mauvais poil ou passablement énervé, ne commencez pas une leçon avec votre animal. Attendez le lendemain et un moment où vous serez de meilleure humeur.

Pour qu’il puisse apprendre convenablement, vous ne devez pas le surcharger de nouvelles leçons. Procédez étape par étape avec une seule nouveauté à la fois.

 

Apprendre à lui laisser une certaine indépendance

Il ne faut pas non plus être sans arrêt sur son dos ou passer son temps à s’occuper de lui. Il doit apprendre à vivre sa vie et à rester seul quand il le faut. Même lorsque le chiot vient d’arriver à la maison, il faut le laisser un moment seul afin qu’il explore son environnement, se familiarise avec ces nouveaux éléments qui l’entourent.

Jouez avec lui, faite lui sentir qu’il fait désormais partie de la famille, mais donnez-lui une certaine indépendance en évitant d’être constamment avec lui au risque de créer une co-dépendance asphyxiante pour lui comme pour vous.

 

Apprendre à imposer des interdictions

Il est nécessaire de définir les choses que votre chiot n’a pas le droit de faire. Le plus difficile est bien souvent de trouver le bon geste pour lui montrer qu’il n’a pas à faire cela.

L’éducation d’un chiot ne s’arrête jamais réellement. Tout au long de sa vie, l’animal aime tester son maître. Il faut donc rester vigilant et ne jamais céder.

On doit apprendre à son chiot ce qui est interdit mais surtout ce qu’on attend de lui. Il faut lui apprendre que « «renoncer, c’est gagner ». Par exemple, pour le canapé, il est préférable de rendre l’endroit désagréable, plutôt que de le punir d’y monter, En cachant des plateaux sous une couverture, par exemple.

La plupart des chiots cherchent le confort en montant sur le canapé. Il ne faut simplement pas leur permettre d’associer le canapé à un endroit confortable. En revanche lui mettre un panier très confortable est recommandé.

Il faut donc proposer à son chiot les bonnes associations, par exemple si on ne veut pas que son chien nous saute dessus, il ne fait jamais le caresser quand il le fait mais lui donner votre attention quand il a les quatre pattes au sol. Ou encore, si on ne veut pas que son chiot tire en laisse, il faut pas le valider en avançant quand il tire, etc.

Des ouvrages et formations sur internetpour vous aider dans l’éducation de votre chiot

Il existe un très grand nombre de livres traitant de l’éducation canine. Vous n’aurez aucun mal à en trouver. Cependant, tous ne se valent pas et il faut faire attention à choisir un ouvrage sérieux et écrit par une personne possédant une réelle expertise sur le sujet.

Afin de vous aider, nous avons sélectionné pour vous 3 livres particulièrement intéressants et ayant fait leurs preuves.

1

Eduquer son chiot : pas à pas, mois par mois

eduquer-son-chiot-pas-a-pas-mois-par-mois

Ecrit par Colette Arpaillange, vétérinaire comportementaliste et, entre autres, responsable de la consultation en pathologie du comportement à l’École Nationale Vétérinaire de Nantes.

Elle a publié plusieurs livres sur l’éducation des animaux de compagnie. Celui-ci est l’un des meilleurs. Il s’articule autour de 14 leçons pour aider votre animal à bien grandir.

L’ouvrage évoque également les particularités du chiot mois après mois ce qui en fait, selon nous, un guide de référence dans le domaine.

Acheter ce livre2

Eduquer son chiot pour les Nuls !

eduquer-son-chiot-pour-les-nuls

Comme d’habitude dans cette collection, l’ouvrage est très bien réalisé et fait appel à plusieurs experts. On y retrouve notamment les conseils de Sarah Hodgson, qui dirige une école de dressage et fournit des conseils avisés à la télévision et à la radio américaine. Elle est accompagnée par Catherine Collignon, éducatrice comportementaliste spécialisée en rééducation et en clicker-training.

Cet ouvrage est un guide très complet pour bien choisir le chiot qui vous correspond, l’élever, prendre soin de lui au quotidien et résoudre ses problèmes de comportement.

Acheter ce livre3

Comment élever son chiot (au top !)

comment-elever-son-chiot-au-top

L’auteur Gwen Bailey est une Britannique ancienne responsable du comportement animal pour la Blue Cross (qui est l’équivalent de notre SPA en Angleterre).

Aujourd’hui elle dirige la Puppy School, un réseau de dresseurs professionnels britanniques. Elle a publié plusieurs livres très instructifs sur le sujet.

Celui-ci, proposé par Larousse, est une véritable « bible » de 192 pages qui fournit de nombreux conseils pour bien accueillir le chiot, connaître les bases de son éducation et de ses premiers pas.

Acheter ce livre

Educateurs et formations

Selon la race de chien, l’éducation peut varier. Tous les espèces canines n’ont pas forcément exactement les mêmes aptitudes, le même caractère et les mêmes réactions. Ces spécificités sont donc à prendre en compte. Si certaines races sont connues pour être dociles et comprennent très vite ce qu’on leur signifie, pour d’autres il faut être plus patient et approfondir certaines notions.

Si vous avez besoin d’aide dans l’éducation de votre chiot et que les livres ne vous semblent pas suffisants ou que vous préférez être assisté dans votre démarche, vous pouvez faire appel à un éducateur canin.

Un tel spécialiste va non seulement vous aider dans les diverses étapes de l’éducation, mais il va également vous fournir des clés pour que vous puissiez par la suite vous débrouiller en totale autonomie. Il ne faut donc pas hésiter à vous armer d’un tel spécialiste.

La solution intermédiaire : celle de la formation en ligne.

ebook-template-1

De plus en plus populaire, elle présente le gros avantage d’être très abordable et accessible immédiatement depuis votre ordinateur. Plus besoin de vous déplacer !

Il en existe plusieurs, mais nous vous recommandons particulièrement Chien Mode d’Emploi, développé par le leader du conseil pour les animaux de compagnie, le site Wamiz.

Elle s’effectue 100% en ligne. Vous pouvez donc progresser à votre propre rythme et à moindre frais. Grâce à des vidéos et à de nombreux conseils, vous apprendrez tout ce qu’il vous faut pour réussir l’éducation de votre ami à quatre pattes et lui permettre de s’épanouir à vos côtés.

Cliquez ici pour voir tout le programme de la formation Chien Mode d’Emploi

Nos autres articles sur l’éducation du chiot :

 

Important !

Aimer et protéger son chien passe aussi par la prévention !

C’est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour votre animal.

Pour vous aider à faire le tri entre les centaines d’offres du marché et à éviter les pièges, j’ai placé, ci-dessous, un comparateur GRATUIT d’assurances pour chiens que j’ai testé et personnalisé.

Grâce à lui vous pourrez trouver des offres à partir de 3,90 euros/mois.