Chien / Chiot Jack Russell Terrier : prix, caractère & conseils éducation / santé

Chien / Chiot Jack Russell Terrier : prix, caractère & conseils éducation / santé
5 (100%) 2 votes

Race de chien du jour : véritable boule de nerfs miniature, le Jack Russell Terrier possède une personnalité détonante. Qui est donc ce petit spécimen à l’énergie débordante ?

Sa fiche d’identité

D’où vient-il ?

Classé dans la section 2 – regroupant les Terriers de petite taille – du groupe 3 – réunissant les Terriers – le Jack Russell Terrier est petit mais vif et robuste. Ce sont justement ces qualités, en partie, que cherchait à réunir son créateur : dans l’Angleterre du XIXe siècle, aux alentours des années 1800, le Révérend John Russell s’est lancé dans le développement d’une race à partir d’une souche de Fox Terrier.

Amateur de chasse, le pasteur anglais s’était mis en quête d’établir un spécimen aussi rapide qu’agile pour pouvoir dénicher les renards et autres petits animaux de leur terrier. C’est ainsi que deux variétés distinctes ont émergé : le Parson Russell Terrier et le Jack Russell Terrier.

Si le premier est plus grand et s’inscrit dans une forme plus carrée, le second est plutôt « court sur pattes » et plus long dans son ensemble. C’est donc en honneur à son créateur que la dénomination de Jack Russell Terrier – Jack étant le diminutif anglo-saxon attribué au prénom John – a été établie.

Son caractère

Petit mais plein d’assurance, le Jack Russell Terrier est éveillé et assez sûr de lui en raison de son tempérament assez marqué. Très énergique, le petit spécimen a constamment besoin de batifoler et de se défouler.

Le Jack Russell Terrier ne manque pas de courage au quotidien et porte une très grande affection envers son ou ses maîtres. Plein de gentillesse, il se montre très joueur avec les enfants et s’adapte parfaitement à la confortable vie familiale.

La santé et l’alimentation

L’alimentation

Les chiots Jack Russell Terrier ont une croissance assez courte et plutôt intense. C’est pourquoi il est important de leur apporter l’énergie et les éléments nutritifs qu’il leur faut.

Les doses journalières s’octroient en fonction du poids du chiot : par exemple, pour un chiot de 4 mois et de seulement 4 kilogrammes, il est recommandé de donner environ 94 grammes de nourriture par jour. Pour un Jack Russell Terrier de 4 mois mais de 7 kilogrammes, la dose va se trouver plutôt à 140 grammes par jour.

Les Jack Russell Terrier ne sont, en général, pas du genre voraces. Ils savent aisément se limiter à leurs besoins journaliers sans se gaver. Ainsi, un seul repas pourrait facilement suffire à rassasier votre animal.

Veillez à donner la ration de croquettes en fonction du poids de votre animal. En effet, comme l’indique le standard de la race, le Jack Russell Terrier doit rester harmonieux dans ses proportions : ainsi, comptez entre 200 et 300 grammes par jour selon le poids de votre animal (adulte).

La santé du Jack Russell Terrier

Bien qu’il soit assez solide dans son ensemble, le Jack Russell Terrier est naturellement prédisposé à attraper certaines maladies de type héréditaires, en raison d’un problème de consanguinité dans quelques cas.

Il est essentiel de correctement sélectionner le chien dont vous souhaitez vous accompagner : certains sujets peuvent être enclins à l’hyperactivité, ce qui rend leur éducation assez difficile. Les dents du Jack Russell Terrier sont également à surveiller avec beaucoup d’attention.

L’espérance de vie du petit quadrupède se situe généralement entre 13 et 16 ans.

Hygiène et entretien

Le Jack Russell Terrier doit être brossé régulièrement à l’aide d’une brosse ou bien d’un gant fait de caoutchouc. L’absence de sous-poil lui vaut une perte plus ou moins abondante de poil tout au long de l’année.

Pour autant, il n’est pas nécessaire de le laver trop fréquemment. Un lavage effectué tous les quatre mois est tout à fait suffisant pour les familles vivant en ville et pour celles résidant en campagne, le lavage s’impose évidemment lorsque le Jack Russell Terrier revient trop sale de l’extérieur. Les mues du Jack Russell Terrier surviennent en permanence, mais se trouvent d’autant plus fortes à l’époque automnale ou encore au printemps en raison de son manque de sous-poil.

Le mode de vie

Son éducation

Le Jack Russell est vif et très énergique, il a donc besoin d’être canalisé. L’une des bases de son apprentissage s’avère être le rappel : en apprenant à votre chien à revenir à vous lorsque vous en exprimez l’ordre, vous assurez non seulement sa sécurité mais vous ferez de votre animal un spécimen obéissant et équilibré.

En effet, le Jack Russell Terrier est très curieux et possède un caractère affirmé, c’est pourquoi il est important de débuter son éducation et d’imposer des règles le plus tôt possible.

Son quotidien

Le Jack Russell Terrier est certes très petit, mais ne vous y trompez pas. Il n’est pas du tout adapté à la vie en appartement et donc, la vie en ville. Si certains spécimens peuvent toutefois s’en accommoder, la nature même du petit quadrupède ne le prédispose pas à ce genre de vie en intérieur.

Idéalement, le Jack Russell Terrier s’épanouit dans un environnement avec un jardin pour pouvoir se défouler.

Lors des balades en pleine campagne ou même en forêt, il est important de tenir votre chien en laisse car, dans le cas où il croiserait un renard ou autre animal qu’il aime à chasser, il pourrait échapper à votre vigilance.

S’il convient aisément aux familles avec des enfants, le Jack Russell Terrier n’est toutefois pas conseillé pour les personnes âgées ou au quotidien assez calme. En effet, son débordement d’énergie exige plusieurs sorties quotidiennes.

Le standard

Le standard liste les critères de notation utiles au jury des concours. Le standard de la race fait état des différentes caractéristiques physiques, morphologiques et comportementales du chien érigé en « modèle ». Le spécimen correspondant à l’intégralité des caractéristiques du standard va pouvoir définir le restant des chiens de la race.

Les proportions importantes

Le corps du Jack Russell Terrier est plus long qu’il est haut, ce qui permet de l’inscrire dans un rectangle. La hauteur de la poitrine, mesurée du garrot jusqu’au sternum, se doit d’être égale à la longueur du membre antérieur, qui se mesure du coude jusqu’au sol. Le tour de poitrine, mesuré derrière les coudes, doit se trouver entre les 40 et 43 centimètres environ.

Le comportement et caractère

Le Jack Russell Terrier est éveillé et très actif. L’esprit vif, il présente une expression aussi intelligente qu’ardente. Le petit spécimen possède de nombreuses facettes : hardi et dénué de peur, le Jack Russell Terrier se montre généralement très amical et présente une certaine assurance.

La tête du Jack Russell Terrier

La région crânienne

  • Le crâne : il se doit d’être plat et d’une largeur assez modérée. Le crâne se voit graduellement diminué en largeur au niveau des yeux jusqu’au museau.
  • Le stop : il doit être correctement défini sans pour autant être trop prononcé.

La région faciale

  • La truffe (le nez) : elle apparaît noire.
  • Le museau : la longueur du stop, au niveau de la truffe, se doit d’être sensiblement inférieure à la longueur du crâne, qui se mesure du stop jusqu’à l’occiput.
  • Les lèvres : elles doivent être correctement jointives et bien pigmentées de noir.
  • Les mâchoires/dents : les mâchoires apparaissent puissantes, assez larges, très fortes, hautes et présentent un articulé en ciseaux. Les dents sont fortes également.
  • Les yeux : ceux du Jack Russell Terrier apparaissent petits et d’une couleur assez foncée. Ils présentent une expression emplie de vivacité. Les yeux ne doivent surtout pas être saillants. De leur côté, les paupières se doivent d’épouser correctement le globe oculaire. Le bord des paupières se doit d’être correctement pigmenté de noir. Les yeux apparaissent en amande.
  • Les oreilles : retombantes ou bien en bouton, les oreilles du Jack Russell Terrier présentent une bonne texture et se veulent bien mobiles.
  • Les joues : les muscles jugaux apparaissent correctement développés.

Le cou

Le cou du Jack Russell Terrier apparaît fort et assez pur au niveau de ses lignes, ce qui lui permet de porter aisément la tête.

Le corps

  • Le dos : il apparaît bien droit. La distance comprise entre le garrot et la racine de la queue se veut sensiblement supérieure à la hauteur mesurée du garrot jusqu’au sol.
  • Le rein : il se doit d’être court, très musclé et assez solide.
  • La poitrine : plus haute que large, la poitrine se veut correctement dégagée par rapport au sol. Ainsi, le sternum se situe à mi-distance entre le sol et le garrot. Les côtes se doivent d’être correctement cintrées en partant de la colonne vertébrale. Elles apparaissent aplaties sur les côtés : ainsi, deux mains peuvent aisément l’entourer, derrière les coudes. Le périmètre mesure à peu près 40 à 43 centimètres. La pointe du sternum doit être clairement placée en avant de la pointe de l’épaule.

La queue

Elle peut être tombante lorsque le Jack Russell Terrier est au repos. Lorsqu’il est en action, la queue du chien doit apparaître dressée. Pour les spécimens avec la queue écourtée, son extrémité doit se trouver au niveau des oreilles.

Les membres du Jack Russell Terrier

Les membres antérieurs

  • L’épaule : elle se doit d’être correctement inclinée vers l’arrière. Elle ne doit toutefois pas se trouver lourdement chargée en muscles.
  • Les bras : ils apparaissent d’une bonne longueur et bien angulés (avec les omoplates), de façon à ce que les coudes se retrouvent sous le corps.
  • Les antérieurs du coude au doigt : l’ossature apparaît droite, qu’importe le point de vue (de face comme de profil).
  • Les pieds antérieurs : ils apparaissent ronds, dotés de bons coussinets et assez durs. Les pieds antérieurs ne sont pas très grands et ne tournent ni en dedans, ni même en dehors. Les doigts apparaissent raisonnablement cambrés.

Les membres postérieurs

Les membres postérieurs du Jack Russell Terrier appariassent forts et assez musclés. Ils présentent des formes équilibrées dans leur ensemble par rapport à l’épaule.

  • Le grasset (genou) : il apparaît correctement angulé.
  • Le jarret : il est placé assez bas.
  • Le métatarse : lorsqu’il est vu de derrière et que le chien est en station libre, il apparaît parallèle.
  • Les pieds postérieurs : ils apparaissent ronds, dotés de bons coussinets et assez durs. Ils ne doivent pas être grands et ne doivent tourner ni en dedans, ni même en dehors. Les doigts apparaissent raisonnablement cambrés.

L’allure

Les allures du Jack Russell Terrier sont élastiques, franches mais également dégagées.

Sa peau et sa robe

La qualité du poil

Il peut apparaître lisse, assez rude ou bien en « fil de fer ». Dans tous les cas, il se doit d’être résistant face aux intempéries. Le poil du Jack Russell Terrier ne doit en aucun cas être modifié dans le but d’obtenir un poil lisse ou « fil de fer », c’est-à-dire qu’il ne doit pas être épilé à cet effet.

La couleur du poil

Si le blanc doit être prédominant, le poil doit comporter des marques de couleur noire ou feu, ou bien des marques seulement noires ou seulement feu. Pour ces dernières (feu), elles peuvent virer au fauve un peu plus clair, jusqu’au fauve un peu plus intense (qui donne une couleur de type châtaigne).

La taille et le poids

La taille idéalement retrouvée au garrot pour ce petit spécimen se trouve entre les 25 et 30 centimètres.

Le poids doit correspondre à 1 kilogramme tous les 5 centimètres de hauteur mesurée au garrot. En clair, un chien mesurant 25 centimètres au niveau du garrot doit peser à peu près 5 kilogrammes. Selon le même principe, un Jack Russell Terrier de 30 centimètres doit peser environ 6 kilogrammes.

Les défauts

La liste des défauts présente les caractéristiques anormales observées sur l’animal présenté au concours. Tout écart vis-à-vis du standard sera présenté comme un défaut.

Cependant, les pénalités octroyées lors des présentations dépendent du défaut en question ainsi que des répercussions qui y sont associées et qui peuvent mettre en péril le bien-être, la santé du chien ainsi que sa capacité à s’adonner aux tâches qui lui sont confiées. Les caractéristiques classées comme étant des défauts sont donc :

  • L’absence du type Terrier
  • Le manque d’harmonie : lorsqu’un point du standard est hyper-exagéré.
  • Les allures apparaissant molles ou bien défectueuses.
  • Une denture apparaissant défectueuse.

Les défauts qui entraînent l’exclusion

  • Si le chien est trop peureux ou bien agressif.
  • Si une anomalie évidente d’ordre comportemental ou bien physique est repérée sur l’animal.

Les testicules du Jack Russell Terrier mâle doivent impérativement présenter un « aspect normal » : ils se doivent d’être complètement descendus dans le scrotum. La reproduction n’est autorisée qu’entre des Jack Russell Terriers sains et dont la morphologie colle au standard de la race. L’animal doit être capable d’accomplir les missions qui lui sont attribuées.

Le prix / coût d’un Jack Russell Terrier

Pour agrémenter votre quotidien d’un Jack Russell Terrier, comptez en moyenne entre 430 et 1 150 euros pour un mâle, et entre 430 et 1 300 euros pour une femelle. Pour le budget alimentation, prévoyez au maximum une cinquantaine d’euros par mois.