Chien / Chiot Chihuahua : prix, caractère & conseils éducation / santé

La race de chien du jour : si petit mais pourtant si populaire, le Chihuahua fait indéniablement partie des races de chiens les plus appréciées au monde. Minuscule mais caractériel, il a su se faire une place dans le cœur des populations du monde entier.

L’histoire du Chihuahua

Si le petit Chihuahua a vu sa cote de popularité considérablement augmenter au cours des années 2009-2010, il existait pourtant bien avant cela. Qui est-il ? D’où vient-il ? On fait le tour !

Un chien sauvage du temps de la civilisation toltèque

Ce tout petit chien, venu tout droit du Mexique, porte d’ailleurs le nom du plus grand état que compte le pays, situé au nord.

Il y a plus de 1 500 ans, alors qu’il vivait en liberté, à l’état sauvage, des indigènes du temps de la civilisation toltèque – une des cultures durant l’Amérique précolombienne – se sont intéressés au Chihuahua pour finalement le capturer, puis le domestiquer. Cet historique fait du petit spécimen l’une des races les plus anciennes au monde.

Un chien sacré chez les Aztèques

Par la suite, les traditions se sont perpétuées et les civilisations aztèques n’ont pas cessé de le vénérer, bien au contraire. Considéré comme un chien sacré, le Chihuahua était réputé pour répandre le bonheur et la joie de vivre autour de lui dans les foyers. Vénéré telle une divinité, l’animal faisait l’objet d’un véritable culte.

Finalement, ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que le Chihuahua s’est répandu jusqu’en Europe.

Sa fiche d’identité

L’une des races les plus populaires

Classé dans la section 6 – regroupant les chiens de type Chihuahueños et sans épreuve de travail – du groupe 9 – réunissant les chiens d’agrément et de compagnie – le Chihuahua possède de multiples atouts qui font de lui le quadrupède idéal.

Plus petit chien du monde, de nombreuses célébrités américaines ont suffit à faire de lui la star des toutous durant la dernière décennie. Aujourd’hui, ce tout petit spécimen n’excédant généralement pas les 3 kilogrammes est l’une des races les plus populaires au monde.

Le plus petit chien du monde

Paradoxalement, si le Chihuahua est originaire du plus grand état mexicain, il est aussi le plus petit chien du monde. Du haut de ses 16 à 20 centimètres pour un mâle, et 16 à 18 centimètres pour une femelle, le Chihuahua sait se faire tout petit mais indispensable aux yeux de son maître.

La santé et l’alimentation du Chihuahua

Une alimentation équilibrée

S’il faut tout de même veiller à ne pas le gâter plus que de raison en nourriture et friandise pour ne pas qu’il atteigne un poids trop difficile à réduire par la suite, le Chihuahua n’est pas vraiment difficile au niveau de l’alimentation. Il supporte très bien la nourriture industrielle et n’est pas spécialement prédisposé aux problèmes digestifs.

Une santé à surveiller

Comme c’est souvent le cas pour bon nombre de petits chiens, le Chihuahua est plus enclin à subir des lésions bucco-dentaires, causées par le tartre, au cours de sa vie. Ainsi, il est important de surveiller l’état de ses dents et de les nettoyer régulièrement lors d’un brossage ou bien à l’aide de lamelles à ronger spécialement conçues à cet effet.

De plus, la communauté des Chihuahuas est particulièrement encline aux maladies de peau ainsi qu’à la luxation de la rotule. Une vigilance accrue est donc de rigueur pour veiller à soigner ces problèmes au plus vite lorsqu’ils sont observés.

Une des choses également très importantes, qu’il faut surtout rappeler aux jeunes enfants : il ne faut pas taper la tête du Chihuahua. À l’instar des êtres humains lorsqu’ils sont encore bébés, le petit chien naît avec la fontanelle – des espaces membraneux servant à séparer plusieurs os du crâne – ouverte, un phénomène que l’on nomme d’ailleurs « Molera ».

Cette zone est aussi sensible qu’elle est molle, c’est pourquoi il faut veiller à ne pas la brutaliser. Si, en général, les os finissent par se souder à l’arrivée de l’âge adulte, refermant ainsi la fontanelle, la zone peut rester extrêmement sensible pour bon nombre de Chihuahuas.

L’espérance de vie du Chihuahua tourne autour des 14 ans.

Le mode de vie du Chihuahua

Son éducation

Il ne faut surtout pas se fier à la taille du Chihuahua. S’il est le plus petit que le globe abrite actuellement, il n’en n’est pas moins vaillant. Très vif et courageux, le Chihuahua possède un bon caractère. Fidèle, propre et assez discret, son éducation ne devrait pas poser de problèmes particuliers.

Il peut parfois se montrer assez turbulent, voire même agressif, c’est pourquoi une légère fermeté de la part du maître est requise pour instaurer des règles et, ainsi, assagir le Chihuahua pour qu’il se comporte calmement et notamment en présence d’enfance.

Son quotidien

Le Chihuahua est, aux yeux d’un grand nombre de personnes, le compagnon de vie idéal. Petit et facile à vivre, vous pourrez l’emmener partout avec vous. Sa petite taille lui donne également quelques privilèges que la plupart des autres chiens n’ont pas, comme notamment les voyages en avion où il est accepté en cabine avec les passagers.

S’il aimera à jouer dans le jardin de votre maison, il s’adaptera également très aisément à la vie en appartement. N’hésitez pas à vous munir d’un petit sac adéquat, dans lequel vous pourrez le transporter ou bon vous semble lorsque vous ne le promènerez pas en laisse. Pour plus de sécurité, au vu de son très petit gabarit, veillez à ce qu’il ne joue ou ne s’approche pas de trop près des spécimens nettement plus gros que lui.

Le standard

Le standard constitue la base de notation pour les jurys des concours. Le standard d’une race réunit l’ensemble des caractéristiques morphologiques, physiques et comportementales de l’animal « type ». Ainsi, le chien correspondant aux caractéristiques du standard représente le « modèle » de base qui va permettre de définir l’ensemble des chiens de la race.

  • L’aspect général : petit chien au corps dit « ramassé, le Chihuahua possède une tête particulière, généralement en forme de pomme, ainsi qu’une queue de longueur moyenne, recourbée ou arrondie et se tenant bien haute. Cette dernière forme alors un demi-cercle dont l’extrémité pointe naturellement vers la région lombaire.
  • Les proportions importantes : il est dit que la longueur du corps du Chihuahua doit être sensiblement supérieure à la hauteur au garrot. Le corps doit être quasiment carré, en particulier chez les mâles. Chez les femelles, un corps légèrement plus long peu être toléré, en raison de la fonction de reproduction dont elles sont dotées.

Le comportement et caractère

Extrêmement courageux, le Chihuahua est également vif, vigilant et remuant.

La tête du Chihuahua

  • Le crâne est bien arrondi, ce qui donne la forme d’une pomme.
  • Le stop est correctement marqué, bien prononcé et assez large puisque le front se veut bombé au niveau du dessus de la base du museau.

La région faciale

  • La truffe du Chihuahua est courte, de façon modérée, bien qu’un petit peu relevée. Toutes les nuances de couleur sont acceptées.
  • Le museau doit être court et large depuis son attache, pour finalement devenir plus mince vers l’extrémité. Lorsqu’il est observé de profil, il paraît rectiligne.
  • Les lèvres sont sèches et jointives.
  • Les joues, bien que peu développées, sont très sèches.
  • Les dents sont articulées en ciseaux ou bien en pince. Le prognathisme supérieur ou inférieur, en plus d’un articulé défectueux, se verront sévèrement pénalisés.
  • Les yeux sont assez grands, arrondis et apparaissent très expressifs. Pas saillants pour autant, ils sont parfaitement foncés. Si les yeux dont la couleur est claire ne sont pas spécialement recherchés, ils sont toutefois tolérés.
  • Les oreilles sont grandes, dressées et apparaissent largement ouvertes. Témoignant d’une certaine largeur à leur attache, elles deviennent plus minces à mesure qu’elles vont vers leur extrémité qui se veut sensiblement arrondie. Lorsqu’elles sont au repos, les oreilles sont alors inclinées de manière latérale et forme un angle de 45 degrés.

Le cou

  • Le bord supérieur du cou est sensiblement galbé.
  • Sa longueur se trouve être moyenne.
  • Sur la forme, le cou apparaît plus épais chez les sujets mâles que chez les femelles.
  • La peau du cou ne présente pas de fanon. Pour les Chihuahuas à poil long, il est important de préciser que la présence d’un poil assez long pour former une sorte de crinière est vivement recherchée.

Le corps du Chihuahua standard

Le corps du Chihuahua se veut compact et plutôt bien construit.

  • La ligne du dessus apparaît complètement droite.
  • Le garrot est très peu marqué.
  • Le dos se veut court et plutôt ferme.
  • Les reins sont très musclés.
  • La croupe se veut large et assez forte. Elle apparaît même quasiment plate ou bien sensiblement inclinée.
  • La poitrine est large et se trouve bien descendue. Les côtes apparaissent correctement cintrées. Lorsqu’elle est observée de face, la poitrine est dite « spacieuse », sans pour autant l’être de trop. Lorsqu’elle est vue de profil, la poitrine descend, jusqu’à la région des coudes. La poitrine ne doit pas être en forme de tonneau.
  • La ligne du dessous est très clairement dessinée. Le ventre est, quant à lui, plutôt bien remonté. La présence d’un ventre relâché est tolérée même si elle n’est pas spécialement recherchée.

La queue du Chihuahua

La queue est l’une des particularités du Chihuahua. Attachée assez haut, elle apparaît place et sa longueur reste moyenne. Large à son attache, elle s’amenuise au fur et à mesure qu’elle progresse vers son extrémité.

Lorsque l’animal est en mouvement, la queue est portée haut et adopte la forme d’une courbe ou bien d’un demi-cercle, avec une extrémité pointant vers la zone lombaire. La queue ne doit jamais se trouver entre les membres postérieurs et elle ne doit pas non plus être retrouvée enroulée en dessous de la ligne du dos.

Le poil de la queue du Chihuahua, selon le type de chien et sa variété, se doit d’être en harmonie avec le restant du pelage contenu sur le corps. Chez la variété à poil long notamment, les poils donnent un panache au niveau de la queue. Au repos, cette dernière se veut tombante et adopte la forme d’un léger crochet.

Les membres

Les membres du Chihuahua restent puissants et élastiques malgré sa petite taille évidente.

Les membres antérieurs

Lorsqu’ils sont vus de face, les membres antérieurs adoptent la forme d’une ligne droite, avec le coude. Lorsqu’ils sont vus de profils, les antérieurs sont d’aplomb.

  • L’épaule du Chihuahua est nette et musclée de façon modérée.
  • Une angulation correcte entre l’omoplate et le bras est observée.
  • Le coude est ferme et permet des mouvements plus aisés.
  • La métacarpe est sensiblement inclinée, bien que solide et toujours flexible.
  • Les pieds antérieurs apparaissent petits et forme ovale. Les doigts sont toujours correctement séparés mais pas écrasés. Les ongles sont cambrés et d’une bonne longueur. Les coussinets, quant à eux, sont correctement développés et plutôt très élastiques. Les chiens présentant un ou plusieurs ergots sont disqualifiés.

Les membres postérieurs

  • Les postérieurs, d’aplomb et reconnus comme bien parallèles, sont assez musclés. Les os sont longs et de bonnes angulations des articulations coxofémorales, du genou ainsi que du jarret sont observées.
  • Le jarret est court et la corde du jarret est correctement développée. Lorsqu’ils sont observés de derrière, les jarrets apparaissent bien droits, verticaux et correctement séparés.
  • Les pieds postérieurs sont extrêmement petits et d’une forme ovale. Les doigts apparaissent séparés, sans pour autant être écrasés. Les ongles sont correctement cambrés et d’une longueur mesurée. Les coussinets apparaissent élastiques et bien développés. Les chiens présentant un ou des ergots ne sont pas tolérés.

L’allure du Chihuahua

L’allure du Chihuahua est longue, pleine d’énergie et témoigne d’une activité et d’une élasticité certaines. Une bonne extension des antérieurs ainsi qu’une poussée correcte des postérieurs doivent être observées.

Lorsqu’ils sont observés de derrière, les postérieurs du Chihuahua se doivent d’être les plus parallèles possibles lorsqu’ils sont en mouvement. Ainsi, les empreintes faites par les membres postérieurs doivent pouvoir être recouvertes par le passage des antérieurs.

Lorsque l’animal prend de la vitesse dans ses mouvements, les membres peuvent converger vers le plan médian, ce qui amène les coudes à se serrer. L’allure facile et dégagée se combine avec une tête toujours haute et un dos ferme.

Sa peau et sa robe

Il existe deux variétés différentes Chihuahua. Les deux présentent des caractéristiques différentes et qui leur sont propres. Pour ce qui est de la peau du petit chien, elle se veut lisse et élastique sur l’intégralité de son corps.

La qualité du poil

Pour la variété à poil court : le poil doit évidemment être court et surtout bien couché sur l’ensemble du corps de l’animal. Lorsqu’un sous-poil est présent, les poils en surface peuvent se trouver sensiblement plus longs. Un poil clairsemé est toléré lorsqu’il est retrouvé au niveau de la gorge et du ventre.

La longueur du poil est légèrement supérieure au niveau du cou et de la queue, alors quelle reste courte au niveau de la face et des oreilles. La robe est brillante et la texture du pelage est douce. Les chiens dénués de poils ne sont pas tolérés.

Pour la variété à poil long : le poil est reconnu comme étant fin, soyeux, lisse et même un petit peu ondulé. Le sous-poil n’est pas trop dense. Le poil est légèrement plus long autour du cou, ce qui donne une formation naturelle de franges au niveau des oreilles.

Des franges sont également observées au niveau de la face postérieures des membres antérieurs et postérieurs, ainsi qu’aux pieds. Un léger panache est retrouvé au niveau de la queue. Les Chihuahuas dont le poil est trop long et ondoyant ne sont pas tolérés.

La couleur du poil

Mise à part la couleur merle – qui témoigne d’un gène présentant des risques pour la santé de l’animal sur le long terme – toutes les couleurs de robe, ainsi que toutes les déclinaisons de nuances, sont acceptées.

La taille et le poids

Le Chihuahua fait partie des races de chiens dont la taille n’a pas d’importance. Seul le poids importe. Le poids idéalement retrouvé chez un Chihuahua se situe, en règle générale, entre 1,5 et 3 kilogrammes, mâles et femelles confondus.

Si un poids se trouvant entre 500 grammes et 1,5 kilogrammes reste accepté, les Chihuahuas dont le poids va en deçà des 500 grammes ou excède les 3 kilogrammes ne seront pas tolérés.

Les défauts

Les défauts représentent les caractéristiques anormales retrouvées chez le chien présenté. Tout écart, comparé aux caractéristiques du standard, sera classé comme étant un défaut.

Toutefois, les pénalités distribuées lors des concours dépendent du défaut et des conséquences qui y sont associées, et qui peuvent mettre à mal la santé du chien. Sur la liste des défauts pour le Chihuahua, les pénalités peuvent être envisagées :

  • Si des dents viennent à manquer
  • Si les dents de lait persistent
  • Si les oreilles sont pointues
  • Si le cou est trop court
  • Si le corps est trop long
  • Si le dos est observé voussé ou bien ensellé
  • Si la croupe est avalée (c’est-à-dire si elle est oblique)
  • Si la poitrine est trop étroite, ou que la cage thoracique est plate
  • Si la queue est tordue, trop courte ou bien si l’attache est anormale
  • Si les membres sont trop courts
  • Si les coudes apparaissent décollés
  • Si les postérieurs sont trop serrés

Les défauts graves

  • Si le crâne est trop étroit
  • Si l’œil semble trop petit, qu’il est enfoncé dans l’orbite ou s’il est trop saillant
  • Si le museau est long
  • Si un prognathisme supérieur ou inférieur est observé
  • Si l’animal présente une instabilité de la rotule

Les défauts qui entraînent l’exclusion

  • Si le chien est agressif ou trop peureux
  • Si une ou plusieurs anomalies d’ordre physique ou comportemental sont observées
  • Si le chien est de type « cervidé » (c’est-à-dire dont la tête est ciselée, le cou est long, le corps plutôt fluet et les membres également longs)
  • Si la fontanelle persiste, c’est-à-dire qu’elle reste ouverte
  • Si les oreilles sont tombantes ou bien trop courtes
  • Si une déformation des mâchoires est observée
  • Si le corps présente une longueur extrême
  • Si la queue est inexistante
  • Parmi la variété des Chihuahuas à poil long : si le poil est trop long, fin et qu’il ondoie
  • Parmi la variété des Chihuahuas à poil court : si une alopécie est observée (perte de poil localisée)
  • Si le chien est de couleur merle
  • Si le Chihuahua pèse moins de 500 grammes ou s’il pèse plus de 3 kilogrammes

De plus, les testicules du Chihuahua mâle doivent être « d’aspect normal » : ils faut qu’ils soient complètement et correctement descendus dans le scrotum. La reproduction n’est autorisée qu’entre des chiens sains et dont la morphologie s’apparente au standard de la race. Le chien doit également être en mesure d’accomplir les missions pour lesquelles il a été sollicité.

Le prix / coût d’un Chihuahua

Si le coût du Chihuahua en lui-même est compris entre les 400 et 3 000 euros selon le type et la couleur de l’animal, le budget mensuel comprenant les frais de nourriture et de soins ne tourne qu’autour des 10 à 25 euros.

Chien / Chiot Chihuahua : prix, caractère & conseils éducation / santé
Notez ce contenu