Chien / Chiot Yorkshire : prix, caractère & conseils éducation / santé

Chien / Chiot Yorkshire : prix, caractère & conseils éducation / santé
4.3 (85%) 8 votes

La race du chien du jour : le YorkShire !

Sa fiche d’identité

D’où vient-il ?

Probablement né d’un mélange entre le Skye terrier, le « Terrier de Melita » (aujourd’hui connu sous la dénomination de Bichon maltais) ou encore l’ancien terrier Noir et Feu, c’est en 1850 que la race du Yorkshire Terrier semble avoir été pour la première fois aperçue. Le petit spécimen aux poils longs tire ses origines de Grande-Bretagne, de la même région que l’Airedale.

Autrefois utilisé dans les activités de chasse aux rats dans les petits recoins comme les mines ou même les terriers, le Yorkshire terrier reste aujourd’hui un fin petit chasseur que ce soit pour aller chercher un jouet ou bien un rongeur.

Un chien de petite taille mais très caractériel

Classé dans la section 4 – réunissant les Terriers – du groupe 3 – qui comprend les Terriers d’agrément – le Yorkshire Terrier ne semble en rien desservi par sa petite taille. En effet, malgré son aspect minuscule, le quadrupède n’a pas manqué de conserver le tempérament typiquement retrouvé chez les spécimens du genre « terrier ». Très vif et têtu, il n’en est pas moins affectueux.

La santé et l’alimentation

Une alimentation équilibrée

En règle générale, le repas quotidien du Yorkshire Terrier se compose d’environ 40 grammes de croquettes en tout. Il est recommandé de scinder cette dose en deux repas étalés à deux moments de la journée.

La santé du Yorkshire Terrier

Le Yorkshire Terrier reste un chien plutôt solide. Pour autant, il n’échappe pas aux quelques problématiques retrouvées quasi-automatiquement chez les spécimens de petite taille. Ainsi, veillez bien à la survenue de problèmes au niveau des articulations ainsi que de ses os pour lesquels il est naturellement prédisposé.

La malposition dentaire est également retrouvée chez certains Yorkshire Terrier, surveillez donc régulièrement sa dentition. L’espérance de vie de l’animal se situe généralement entre les 10 et 16 ans.

L’entretien

Les poils du Yorkshire Terrier exigent un entretien régulier. En constante évolution, les poils poussent d’environ 1 voire 1,5 centimètres chaque mois. Ainsi, si vous n’entretenez pas sa longue robe (à condition que vous ne la coupiez pas), votre Yorkshire Terrier verra ses poils former de nombreux nœuds.

De plus, l’entretien du poil est d’autant plus important que l’animal ne possède pas de sous-poil, ce qui rend sa peau encore plus vulnérable aux désagréments comme le vent ou même la pluie si le poil n’est pas correctement soigné.

Pour ce qui concerne le reste du corps, il est nécessaire de brosser ses dents et de nettoyer ses oreilles de façon régulière.

L’hygiène

Qui dit poils longs… Dit toilettage ! Il est fortement recommandé d’emmener une fois par mois votre Yorkshire Terrier chez un toiletteur professionnel. C’est également pour préserver le fruit de ce travail qu’un brossage régulier est nécessaire, afin de conserver au mieux la brillance, la finesse et la douceur du poil.

Le mode de vie

Son éducation

Son côté têtu est à sérieusement prendre en considération dans le cadre de son éducation. Pour qu’il agisse à votre demande, et non pas simplement à la sienne, il exige une certaine fermeté de votre part. Le Yorkshire Terrier a besoin de limites pour pouvoir exercer le contrôle sur lui et le rendre obéissant.

Ne vous laissez pas amadouer par sa petite taille ni même son aspect de « petite peluche attendrissante », le Yorkshire Terrier nécessite une éducation dès son plus jeune âge.

Pour autant, c’est un chien assez facile à vivre puisqu’il s’adapte assez facilement au rythme et au mode de ses maîtres. Si le petit chien a fortement tendance à aboyer, il ne faut pas oublier que cette particularité fait naturellement partie de lui et il n’est donc nécessaire de s’y attarder que si cela devient vraiment trop gênant.

Son quotidien

Si le Yorkshire Terrier est plutôt un chien d’appartement, il ne faut surtout pas négliger son besoin d’activité physique. Petit mais vif, le quadrupède exige un exercice régulier, pour pouvoir laisser déborder son lot d’énergie. De plus, le Yorkshire Terrier apprécie de jouer et batifoler en extérieur.

Le standard

Le standard représente la base de notation des membres du jury présent lors des concours. Le standard d’une race réunit l’ensemble des caractéristiques morphologiques, comportementales et physiques du chien présenté comme étant le « modèle ». L’animal qui répond à l’ensemble des caractéristiques du standard va permettre de définir le restant des chiens de la race.

Les proportions importantes

La silhouette du Yorkshire Terrier projette l’idée d’un corps qui se veut vigoureux et assez bien proportionné.

Le comportement et caractère

Le Yorkshire Terrier de compagnie est intelligent et plutôt actif. Cet animal de petite taille se veut plein d’entrain et présente un naturel égal.

La tête du Yorkshire Terrier

La région crânienne

  • Le crâne : assez petit et plutôt plat, le crâne du Yorkshire Terrier n’est pas pour autant trop proéminent, ni même trop rond.

La région faciale

  • La truffe : elle doit être noire.
  • Le museau : il ne doit pas être d’une longueur trop conséquente.
  • Les mâchoires/dents : les mâchoires du Yorkshire Terrier présente un articulé en ciseaux relativement parfait mais également complet et régulier. Les incisives supérieures doivent donc recouvrir les incisives inférieures à l’occasion d’un contact qui se veut étroit. Les incisives sont implantées d’équerre par rapport aux mâchoires. Les dents, elles, sont correctement disposées dans des mâchoires de longueurs égales.
  • Les yeux : ils doivent être de moyennes dimensions. Assez foncés, les yeux du Yorkshire Terrier son étincelants et expriment son caractère intelligent. Les yeux sont disposés de manière à ce qu’ils regardent droit devant. Ils ne doivent pas être proéminents et le bord des paupières doit être foncé.
  • Les oreilles : en forme de V, les oreilles sont petites et portées droites. Elles ne doivent pas être trop écartées et se veulent recouvertes d’un poil assez court. La couleur des oreilles apparaît d’un fauve affirmé et intense.

Le cou

Le cou du Yorkshire Terrier se veut d’une longueur correcte.

Le corps

Le corps du Yorkshire Terrier est compact.

  • Le dos : il apparaît bien droit.
  • Le rein : il se veut correctement soutenu.
  • Les côtes : elles sont cintrées, mais de façon modérée.

La queue du Yorkshire Terrier standard

Une coutume ancienne voulait autrefois que la queue du Yorkshire Terrier soit écourtée. Aujourd’hui, les spécimens se scindent donc en deux groupes, à savoir celui des queues coupées et celui des non-coupées.

  • Pour les queues coupées : la longueur de la queue est moyenne. Elle est couverte d’un poil abondant qui vire à la couleur bleue un peu plus foncée, en particulier au niveau de l’extrémité de la queue, en comparaison avec le pelage du restant du corps. La queue doit être portée à une hauteur un peu plus élevée par rapport à la ligne du dos.
  • Pour les queues non-coupées : le poil y est toujours bondant et d’une couleur également plus foncée, particulièrement à l’extrémité, qu’ailleurs. La queue apparaît portée plus haut que la ligne du dos. Elle se doit d’être aussi droite qu’il est possible de l’être. La longueur de sa queue contribue à donner aux formes du Yorkshire Terrier un aspect équilibré.

Les membres

Les membres antérieurs

Les membres antérieurs du Yorkshire Terrier sont recouverts d’un poil couleur fauve doré assez soutenue à la racine, qui s’éclaircit au niveau des extrémités et qui ne s’étend pas plus haut que la région du coude sur les antérieurs.

  • L’épaule : elle apparaît bien oblique.
  • Les avant-bras : ils se veulent droits.
  • Les pieds antérieurs : ils sont ronds et les ongles apparaissent noirs.

Les membres postérieurs

Les membres postérieurs de l’animal sont d’aspects assez droits lorsqu’ils sont observés de derrière. Ils sont recouverts d’un poil couleur fauve doré assez soutenu à la racine, qui se veut plus clair à l’extrémité des membres et qui ne s’étend pas plus loin que la région du grasset (genou) des membres postérieurs.

  • Le grasset : il apparaît angulé de façon modérée.
  • Les pieds postérieurs : ils se veulent ronds et les ongles doivent être noirs.

L’allure du Yorkshire Terrier standard

Les allures de l’animal sont dégagées et accompagnées d’une impulsion correcte. Les antérieurs et postérieurs sont portés droit devant. Lorsque le Yorkshire Terrier est en action, la ligne du dessus reste assez droite.

Sa peau et sa robe

La qualité du poil

Au niveau du corps du chien, le poil se veut parfaitement droit et de longueur modérée. Il ne doit pas être ondulé. Luisant, le poil doit présenter une texture assez fine, soyeuse et non-laineuse. La longueur du poil ne doit en aucun cas gêner le mouvement de l’animal. La garniture retrouvée en tête se doit d’être d’une bonne longueur et d’une couleur fauve doré soutenue.

La couleur se veut plus intense sur les côtés de la tête, à la base des oreilles et au niveau du museau où le poil apparaît très long. Toutefois, la couleur fauve doré observée sur la tête ne doit pas s’étendre jusqu’à son cou. Les poils sombres ou charbonnés ne doivent en aucun cas se mêler à la masse de poils fauves.

La couleur du poil

La couleur du poil du Yorkshire Terrier doit être d’un bleu acier assez foncé, à ne pas confondre avec un poil bleu argenté. La masse poilue s’étend de l’occiput jusqu’à la naissance de la queue et ne doit en aucun cas se mêler aux poils foncés ou bien de couleur bronze ou fauves.

Au niveau du poitrail, le poil se veut brillant et d’une couleur fauve plutôt soutenue. L’intégralité des poils fauves apparaît plus foncée au niveau de la racine que ceux observés au milieu. Ils s’éclaircissent d’autant plus aux extrémités.

Le poids

Le poids du Yorkshire Terrier n’excède pas les 3,2 kilogrammes.

Les défauts

Les défauts regroupent l’ensemble des caractéristiques indésirables constatées chez l’animal présenté. Tout écart, en comparaison avec le standard, sera qualifié comme étant un défaut.

Les pénalités octroyées au fil des concours dépendent du défaut observé ainsi que des conséquences qui y sont associées et qui peuvent mettre en péril le bien-être et la santé du spécimen. Sur la liste des défauts pour le Yorkshire Terrier, les pénalités peuvent être octroyées dans le cas où :

Les défauts qui entraînent l’exclusion

  • Un animal agressif ou bien peureux.
  • Tous les spécimens qui présentent des anomalies évidentes d’ordre comportemental ou physique feront également l’objet d’une disqualification.

De plus, les testicules du Yorkshire Terrier mâle doivent impérativement être d’un « aspect normal », c’est-à-dire qu’ils soient complètement et correctement descendus dans le scrotum.

La reproduction n’est autorisée qu’entre des Yorkshire Terrier sains et dont la morphologie correspond au standard de la race. L’animal doit également pouvoir accomplir normalement les missions pour lesquelles il a été sollicité.

Le prix / coût d’un YorkShire

S’il faut compter entre 400 et 2 100 euros en moyenne pour s’offrir un Yorkshire Terrier, le budget nourriture ne s’élève qu’à une vingtaine d’euros par mois. Si vous décidez de l’emmener chez un toiletteur professionnel de façon mensuelle, il faudra compter plusieurs dizaines d’euros supplémentaires dans vos dépenses prévues.