Le West Highland White Terrier (Westie)

Westie
Le West Highland White Terrier (Westie)
3.8 (76.09%) 46 votes

La race de chien du jour : découvrez tout ce que vous devez savoir avant d’acheter ou adopter un Westie (West Highland White Terrier).

Les caractéristiques physiques

Globalement, le Westie est un chien robuste, petit mais plein de vivacité, joueur, très rusé et malgré sa belle robe blanche, il ne craint pas de se salir (la boue ne l’effraie pas et ce, même après son toilettage 🙂 ).

  • Poil : de couleur blanche, est relativement dru sur le dos (cet effet est encore plus accentué si le chien est épilé) et plutôt doux sur la tête et le reste du corps.
  • Couleur : blanc.
  • Taille : entre 25 cm et 30 cm, au garrot
  • Poids : entre 7 et 9 kg pour une femelle et entre 8 et 11 kg pour un mâle

A quoi reconnaît-on un Westie ?

  • Sa tête présente un crâne légèrement bombé au contour uniforme.
  • Ses yeux sont bien écartés, de taille moyenne et le plus foncé possible.
  • Sa truffe est bien noire également.
  • Ses oreilles sont petites et droites.
  • Sa queue mesure de 12,5 à 15 cm de long.

Classification

Groupe 3 / Section 2 : Terriers de petite taille, sans épreuve de travail.

Les origines du Westie

colonel Malcolm of PoltallochC’est malheureusement une histoire dramatique qui est à l’origine de la création de cette adorable race canine.

Un jour, au XIXe siècle, le colonel Malcolm of Poltalloch parti à la chasse avec ses cairns terriers, par accident, tua son meilleur chien qu’il avait confondu avec sa proie.

Très touché par cet accident, il souhaita n’élever que des cairns blancs de façon à ce qu’aucune confusion ne se reproduise.

La première couleur obtenue fût sable et le blanc pur – comme on le connaît aujourd’hui – est apparu plus tard.

Désormais et avec plus de 2500 naissances par an, le Westie est le terrier d’Écosse le plus populaire en France.

Les caractéristiques générales

Avec son tempérament vif et enjoué, le Westie est un chien de compagnie très apprécié et plébiscité pour son côté apaisant et très fidèle.

Comportement en ville et à la campagne

S’il fait partie des terriers les mieux adaptés à la vie citadine, même en appartement, il ne cache pas pour autant un authentique caractère de terrier, indépendant, fripon et curieux.

D’ailleurs, il ne renie pas ses origines de chasseur, s’adapte donc très bien à une vie à la campagne également, et est toujours partant pour se balader ! Au moins deux grandes balades par jour seront nécessaires.

Westie dans la neige

Chloé, la Westie d’Anne Laure (auteur de cette fiche)

Ce compagnon affectueux et sociable, est très attaché à son maître. Pour autant, il fait généralement la fête à tout le monde, y compris aux cambrioleurs. Il ne possède donc pas vraiment les caractéristiques d’un chien de garde, si ce n’est qu’il sait aboyer au moindre bruit qui lui paraît insolite.

Il faut aussi faire très attention car ce petit farceur est capable de suivre n’importe quel inconnu.

Le Westie et les enfants

Très joueur avec les enfants, il ne se fera pas prier pour être de la partie.

Cependant très têtu et parfois caractériel, il a besoin d’une éducation ferme, et ce, dès le début. Et même si son adorable minois de chiot fait craquer !

Westie et les enfants

Côté caractère…

Terrier dans l’âme, il n’est pas agressif mais il ne se laisse pas non plus facilement intimider. Sa seule « arme » est l’aboiement et ce, quelle que soit la taille de l’animal en face. Il faut donc toujours rester vigilant.

Avec les autres animaux

Autrement, il sait vivre en communauté avec d’autres chiens, toute race confondue. Il reprendra en revanche ses aptitudes de chasseur face à des lapins ou des chats, par exemple.

D’une manière générale, le Westie affectionne tout particulièrement son confort. A ce titre, il adorera se blottir sur les coussins d’un canapé, bien au chaud.

Education et activités

Très malin, le chiot, dès son arrivée dans son nouveau foyer, commencera, malgré son jeune âge à « tester » ses jeunes et heureux maîtres. Il faut donc être très ferme dès le départ et ne pas se laisser attendrir par ses pitreries.

D’autant que bien pris en main, c’est un chien qui écoute très correctement.

Pour autant, il faudra s’armer de patience car le Westie étant très têtu, rien ne pourra être obtenu de sa part s’il n’en a pas envie.

Deux règles d’or à retenir pour son dressage : être bref et constant.

  • Les ordres doivent être concis (exemple : « au coussin » et non « j’aimerais que tu ailles te coucher sur ton coussin »).
  • Le ton donné, en fonction de ce qui est demandé doit être identique et adapté (exemple : un ton ferme pour lui dire « non » et un ton enjoué pour lui dire « viens »).

Outre le fait incontestable que le Westie est un très agréable chien de compagnie, il est surtout excellent dans la discipline sportive qu’est l’agility. Cette activité demande une très grande complicité entre le chien et son maître.

westie agility

Dans ce cadre, le chien doit franchir un certain nombre d’obstacles sur un parcours au cours duquel il est aidé et encouragé par son maître et à l’issue duquel il sera noté par un jury.

Ce n’est pas la vitesse à laquelle le parcours sera réalisé qui compte mais plutôt sa qualité d’exécution.

Cette activité doit rester une partie de plaisir, tant pour l’animal que pour son maître !

Enfin, notons que seuls les chiens inscrits et licenciés peuvent participer à ces compétitions officielles.

En revanche, le Westie n’est plus utilisé pour partir à la chasse. Il sait toutefois chasser des rats ou blaireaux et s’en vanter fièrement en les ramenant aux pieds de ses maîtres !

Santé et hygiène

Le Westie a une longévité comprise entre 12 et 16 ans environ.

Il est d’une constitution extrêmement robuste, malgré sa petite taille.

Il ne craint ni le froid, ni les intempéries et il inutile de lui mettre un manteau : il supporte très rarement cela.

La fragilité du Westie réside dans ses très fréquents problèmes de peau et d’otite ; les deux étant parfois liés.

Pour contrer quelque peu cela, le Westie doit avoir une bonne hygiène de vie, une alimentation adaptée (des croquettes de préférence) et être correctement entretenu.

Comme toutes les autres races de chien, il est important qu’il soit vacciné tous les ans (Maladie de Carré, Leptospiroses, Parvovirose, Maladie de Rubarth, Parainfluenza, Rage) et vermifugé deux fois par an.

Il doit être régulièrement suivi par un vétérinaire. C’est l’observation de ses déplacements et de son comportement (on connaît très rapidement son toutou) qui permet de déceler éventuellement un problème de santé.

Par ailleurs, le Westie est un chien qui demande un toilettage très spécifique, tous les trois mois. Ce travail sera fait par un toiletteur professionnel.

En cas de concours, il est exigé que le Westie soit épilé. Autrement, il pourra tout à fait être simplement tondu.

Entre deux toilettages, le chien devra être régulièrement brossé.

Acheter / adopter

Pour quel type de maître ?

Le Westie peut être acheté / adopté par tous les profils de maîtres (sportif, sédentaire, couple avec ou sans enfant …).

Chiot, il est nécessaire de l’éduquer. Il faut donc prévoir d’avoir suffisamment de temps à lui consacrer. Il ne saura pas (mais comme toutes les races de chiens) rester seul une journée entière sans rien risquer d’abîmer.

Adulte, il peut savoir rester seul quelques heures mais des promenades / sorties régulières, ainsi que des parties de jeu seront nécessaires.

Le Westie ne doit absolument pas trop s’embêter, sous peine de se ronger la peau des pattes ou de se gratter les oreilles. Ce qui aggrave leurs points sensibles : la peau et les oreilles.

A quel coût ?

Le coût de l’achat d’un Westie varie entre 600 et 2000 euros, selon que le chien détient ou non le LOF ou qu’il est certifié ou non pour les concours et expositions.

Concernant son adoption, elle reste en théorie possible mais il est assez rare (contrairement aux races de chiens plus grandes) de le croiser dans les chenils de par sa grande popularité.

En tout état de cause, l’achat ou l’adoption d’un chien nécessite une longue et mûre réflexion.

Le coût mensuel (lissé sur une année) de l’entretien d’un Westie avoisine les 100-130 euros. Et ce, compte tenu de l’alimentation, des frais « normaux » de vétérinaire, du vermifuge ou encore du toilettage.

Fiche rédigée par Anne-Laure Dulot

Es-tu certain(e) d'avoir la meilleure offre d'assurance pour ton chien ? Je te parie que non ! Grâce à ce comparateur, diminue tes frais jusqu'à 60% ! Essaye, c'est gratuit.